La division profonde entre les élus de Magog au sujet du projet de « beer garden » a éclaté au grand jour lors de l’assemblée du conseil municipal de Magog de lundi.

Lovering biergarten : les élus de Magog ne s’entendent pas

À l’image de la population, les membres du conseil municipal de Magog ont des opinions variées concernant le projet baptisé Lovering biergarten, qui pourrait voir le jour à l’angle des rues Principale et Merry. Certains sont farouchement opposés, d’autres hésitent alors que l’ouverture paraît grande chez un troisième groupe.

La division profonde entre les élus de Magog au sujet du projet de « beer garden » a éclaté au grand jour lors de l’assemblée du conseil municipal de Magog de lundi. Yvon Lamontagne, Bertrand Bilodeau, Nathalie et Diane Pelletier ont tous voté contre le projet alors que Vicki-May Hamm, Nathalie Bélanger, Samuel Côté, Jean-François Rompré de même que Jacques Laurendeau ont donné leur aval.

Depuis son élection à la mairie de Magog en 2009, la mairesse Vicki-May Hamm n’a pas souvent participé aux votes des élus concernant des dossiers relevant du conseil municipal. Elle a cependant senti qu’il était important qu’elle se prononce lundi.

Afin d’expliquer sa participation au vote, Mme Hamm a laissé entendre qu’elle s’inquiète du message qu’on envoie aux promoteurs si on leur fait la vie dure sans raison valable.

« Je ne peux pas ne pas être préoccupée du message qu’on envoie aux promoteurs, a déclaré la mairesse. On a fait un travail colossal à la Ville de Magog pour accompagner les promoteurs et on est en révision complète des règlements. Le problème n’est pas là. Je me rends compte que c’est la population. C’est la façon dont elle réagit aux différentes propositions. Peut-être qu’on annonce trop vite les choses. Je ne sais pas. »

Vicki-May Hamm a ajouté que plusieurs citoyens intervenant dans les débats suscités par des décisions municipales manquent de retenue, notant que des propos « blessants et dénigrants » sont régulièrement lancés de façon gratuite.

Mise au point

Par ailleurs, la conseillère municipale Nathalie Pelletier a tenu à réitérer qu’elle était tout à fait bien intentionnée lorsqu’elle a effectué une tournée au centre-ville de Magog pour distribuer une lettre concernant le projet d’Emmanuelle Ouimet et Ian Jeffrey.

« Nous n’avons pas tous la même façon de percevoir le travail d’un élu », a-t-elle déclaré, en visant de toute évidence Vicki-May Hamm, laquelle avait affirmé publiquement que la conseillère avait contribué à mobiliser les opposants avec sa récente tournée.

Le conseiller Yvon Lamontagne a quant à lui clairement indiqué qu’il désapprouve l’orientation adoptée à la majorité par le conseil municipal lundi en ce qui a trait à la construction du Lovering biergarten. « J’ai bien de la misère en voyant qu’on persiste dans les conditions actuelles », a-t-il mentionné à la fin de l’assemblée.

Notons en terminant qu’un sondage réalisé par la Ville de Magog, par l’entremise de Facebook, a permis de recueillir l’opinion de 900 personnes. Les répondants étaient en faveur de la proposition à l’étude dans une proportion de 80 pour cent. Cependant, presque quatre participants à la consultation sur dix provenaient de l’extérieur de Magog.