La pétition demande à la Ville de Magog de ne pas autoriser la location à court terme dans le secteur des rues Bernard et Monseigneur-Vel.

Location de chalets à Venise : les opposants déposent une pétition

L’Association des copains de Venise a déposé une pétition d’environ 200 noms à l’hôtel de ville de Magog au cours des derniers jours. Le document demande à la Ville de Magog de ne pas autoriser la location à court terme dans le secteur des rues Bernard et Monseigneur-Vel.

Actuellement, la location à court terme n’est pas permise dans le secteur Venise à Magog. Mais la municipalité songe à modifier la réglementation applicable à cet endroit afin de permettre ce genre de pratique.

Si elle était entérinée, la modification s’effectuerait dans le cadre du projet de refonte des règlements en urbanisme de la Ville de Magog. Ce changement pourrait également toucher d’autres zones de la municipalité.

L’opposition de l’Association des copains de Venise serait liée au « caractère résidentiel » du secteur à l’intérieur duquel sont disséminés ses membres. De nombreuses familles et des retraités sont installés sur place de manière permanente. Ils ont choisi Venise pour la quiétude et la sécurité que ce quartier offre.

Représentant les citoyens du secteur, le conseiller municipal Yvon Lamontagne révèle qu’il appuie totalement la demande de l’Association des copains de Venise.

« Plusieurs des familles qui habitent dans ce coin-là ont des terrains assez profonds, mais pas très larges, remarque M. Lamontagne. Dans ces conditions, c’est certain que la location à court terme peut facilement causer des problèmes, surtout quand des gens louent un chalet ou une maison pour un week-end et qu’ils font la fête sans se soucier des voisins. »

Durant les derniers jours, le conseiller municipal a rencontré des membres de l’association en compagnie de la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm. La rencontre a permis de rassurer les représentants du groupe de citoyens.