poste des cantons Hydro a Val Joliephoto rene marquis

Ligne Québec-New Hampshire: SOS mont Hereford ne veut pas attendre

La coalition SOS mont Hereford ne veut pas attendre. Le mouvement presse Hydro-Québec de rendre publics ses scénarios d'enfouissement de la ligne Québec-New Hampshire et de les soumettre à l'examen.
La coalition a appris «avec incrédulité» la décision de la société d'État de ne pas rendre immédiatement publics ses scénarios d'enfouissement et de contournement pour le projet d'interconnexion Northern Pass.
La semaine dernière, Hydro-Québec se disait prête à «partager» son analyse sur l'enfouissement de la ligne Québec-New Hampshire dans la forêt Hereford, mais d'abord avec les propriétaires privés qui seraient éventuellement touchés par le tracé souterrain. Après avoir refusé de le faire, Hydro-Québec a fait savoir qu'elle n'avait plus d'objections à les partager dans le cadre des échanges qu'elle entretient depuis plusieurs mois avec les intervenants du milieu.
SOS mont Hereford considère cette situation inacceptable, puisqu'elle pourrait bien se solder par l'autorisation du projet avant même que la population ait eu accès aux informations adéquates, ni ait été consultée pour prendre une position éclairée.
« Il y a clairement une asymétrie dans l'accès à l'information et ce manque de transparence va à l'encontre des propres principes d'Hydro-Québec. Dans ses documents officiels, la société d'État dit viser la «transparence et la communication proactive. Eh bien, il est temps de passer de la parole aux actes et de dévoiler de nouveaux scénarios de passage qui respectent le milieu naturel et la communauté », a indiqué Jacinthe Caron, du Conseil régional de l'environnement de l'Estrie.
« On s'apprête à passer une ligne aérienne à haute tension dans une aire protégée issue du plus grand don à des fins de conservation de l'histoire du Québec. On nous dit qu'il n'y a pas d'autre solution, mais on refuse de nous montrer les différents scénarios de passage envisagés, dont le contournement de la zone de conservation et l'enfouissement. On repassera pour la transparence proactive...», a déclaré pour sa part Mélanie Lelièvre de Corridor appalachien.
La coalition rappelle par ailleurs que la principale recommandation du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) sur le projet demandait à Hydro-Québec de réévaluer de manière plus détaillée l'option d'enfouissement de la ligne et de rendre publique son évaluation.
« Malgré tout, Hydro-Québec a choisi de faire fi de la recommandation du BAPE, ce qui est un manque de respect envers les organismes et citoyens qui ont participé aux audiences publiques et tous ceux qui s'intéressent au projet. Non seulement Hydro-Québec doit dévoiler les scénarios, mais elle doit les soumettre à un examen public», affirme Christian Simard de Nature Québec.
La Coalition déplore de plus l'entêtement d'Hydro-Québec à maintenir son scénario de ligne dans le mont Hereford pour des prétextes financiers et techniques, en dépit de faits contradictoires et d'une opposition croissante. Ainsi, l'organisme Forêt Hereford de même que la MRC de Coaticook sont sortis publiquement la semaine dernière pour demander l'enfouissement de la ligne, sans résultat.
Rappelons que SOS mont Hereford demande que la ligne contourne la zone de conservation du mont Hereford et soit enfouie sur environ 18 kilomètres.