Un groupe de dix évacués s’est rendu au centre aménagé à l’hôtel de ville de Cookshire-Eaton vendredi soir.

L’hôtel de ville a accueilli les évacués à Cookshire-Eaton

Un centre d’aide pour accueillir les évacués causés par le débordement de la rivière Eaton a été mis en place à l’hôtel de ville de Cookshire-Eaton dès les premiers instants vendredi.

Au moment où la rivière est sortie de son lit dans l’après-midi, une trentaine de domiciles et environ 70 citoyens du secteur de la rue Eaton ont dû être évacués à la hâte. C’est à ce moment que la directrice des loisirs de la Ville, Mélanie St-Pierre, s’est mise à la tâche pour accommoder les citoyens qui n’avaient nulle part où aller.

De concert avec son adjointe Anick Fredette, les deux femmes ont mis sur pied un petit centre d’aide pour accueillir temporairement les sinistrés. « Elles ont eu l’assistance de trois bénévoles de la Croix-Rouge », relate Martin Tremblay, directeur général de la Ville de Cookshire-Eaton.

Collations et hébergement

Un groupe de dix évacués s’est rendu au centre aménagé le soir même, selon M. Tremblay. « Au total, il y a eu dix personnes qui ont eu besoin de demeurer à l’hôtel de ville. De l’eau, du jus, du café ainsi que des collations étaient à leur disposition, » ajoute-t-il.

Dans l’éventualité où les sinistrés auraient eu besoin de services additionnels, ils n’auraient pas été laissés à eux-mêmes.

« Dans la mesure où quelqu’un aurait eu besoin d’un repas ou d’un hébergement, la Croix-Rouge les aurait pris en charge, assure M. Tremblay. Il semble que personne n’a eu recours à ce type d’aide. »

Effectivement, ils ont tous pu regagner leurs résidences en fin de soirée vendredi.

« Lorsque le service incendie a donné l’autorisation de réintégrer les résidences et qu’ils ont vérifié que personne n’avait besoin de services additionnels de l’hôtel de ville, nous avons fermé le centre d’hébergement. »