Près de 15 cm de neige, et peut-être plus en Estrie, sont attendus dès la fin de journée lundi. Cette neige s’intensifiera dans la journée de mardi.

L’hiver frappera à nouveau en Estrie lundi

Environnement Canada a émis un bulletin spécial dimanche pour plusieurs secteurs de l’Estrie, annonçant une bordée de neige qui risque de rendre les déplacements difficiles dès la fin de journée lundi et pour l’heure de pointe de mardi matin.

Près de 15 cm sont attendus sur les sud et le centre du Québec, et possiblement davantage en Estrie, selon Environnement Canada.

À LIRE AUSSI: Une première tempête de neige est sur le radar

Les secteurs estriens qui font l’objet de ce bulletin sont ceux de Coaticook, Cookshire, Lac-Mégantic, Mont-Orford-lac Memphrémagog, Richmond, Sherbrooke, Weedon, Granby-Waterloo, Thetford Mines et Brome-Missisquoi.

« Une dépression sur le nord-est américain apportera de la neige lundi en fin d’après-midi sur le sud du Québec. Cette neige s’intensifiera en soirée et persistera dans la journée de mardi en atteignant les secteurs de l’est de la province. L’heure de pointe s’annonce particulièrement difficile mardi matin », peut-on lire dans le bulletin météo.

La neige sera également accompagnée de vents forts sur le centre et l’est de la province, ce qui réduira la visibilité dans la poudrerie et pourra occasionner des conditions routières dangereuses.

Retour à l’automne

Cette bordée pourrait n’être qu’un simple avant-goût de l’hiver puisque Dame Nature serait tentée de jouer au yoyo, précise par ailleurs le météorologue Alexandre Parent d’Environnement Canada.

« On est dans un régime hivernal pour la dizaine de jours à venir. Par contre, après le 20 novembre, la grande majorité des modèles nous ramènent à des températures plus près des normales et même au-dessus. On pourrait donc avoir un retour de l’automne, si je peux m’exprimer ainsi, à la fin du mois de novembre, avec un mercure qui pourrait retourner autour de 7 ou 8 degrés Celsius le jour. »

Entre-temps, le Québec devrait connaître un bon refroidissement, avec une température d’environ moins 15 degrés Celsius la nuit, avec le facteur éolien.

Quant à savoir quel genre d’hiver on aura, il faudra toutefois attendre encore un peu pour avoir une bonne idée.

« Il va probablement falloir attendre la fin du mois de novembre », affirme M. Parent expliquant qu’aucune tendance claire ne se démarque pour l’instant, sauf une.

« Présentement, ce qu’on surveille c’est cette masse d’eau plus chaude sur le nord-est du Pacifique, le long de la côte de la Colombie-Britannique. Parfois, ça va influencer la circulation générale de l’atmosphère, ce qui pourrait nous amener de l’air un peu plus froid lorsqu’on regarde les épisodes dans le passé. » Avec La Presse canadienne