Louis St-Laurent

L’ex-maire de Windsor Louis St-Laurent s’éteint

L’ancien maire de Windsor Louis St-Laurent est décédé il y a quelques jours. La mairesse actuelle Sylvie Bureau se rappelle de bons souvenirs reliés à celui qui a d’abord remplacé par intérim la mairesse de l’époque Carmen Juneau en 1999 pour ensuite remporter les élections et occuper le poste de maire jusqu’en 2005.

« Triste nouvelle, M. Louis St-Laurent nous a quittés. Il fut maire de la ville de Windsor pendant six ans et a siégé au conseil pendant plus de 20 ans. Un homme que j’appréciais beaucoup et pour qui j’avais le plus grand respect. Reposez en paix, M. St-Laurent, vous le méritez bien », écrit Sylvie Bureau sur sa page Facebook en hommage à l’homme avec qui elle a siégé au conseil municipal pendant cinq ans.

Parmi les principaux dossiers que l’ancien maire affectionnait particulièrement, Sylvie Bureau se rappelle celui du développement industriel. « Monsieur St-Laurent croyait sincèrement au potentiel industriel de la ville de Windsor. Il a aussi travaillé sur le dossier de la Résidence le Château du bel âge et s’est battu fermement pour le maintien de l’urgence mineure à Windsor. C’était un homme passionné et têtu. Quand il avait quelque chose en tête, il était presque impossible de le faire changer d’idée. »

Bénévole pendant longtemps à la Popote roulante du Centre d’action bénévole de Windsor, l’ex-maire de Windsor a été décoré de la médaille de l’Assemblée nationale comme grand bénévole de l’année en 2016. « La députée Karine Vallières est même descendue de Québec pour la lui remettre en main propre », précise la mairesse.

Lors de la remise de médaille, Karine Vallières avait souligné que « depuis toujours, M. St-Laurent met au service d’autrui ses compétences et son expertise, que ce soit avec la Jeunesse ouvrière catholique ou la popote roulante. Il a aussi dédié une grande partie de sa vie à la population windsoroise, notamment lorsqu’il était conseiller entre 1983 et 1999 et, comme maire, entre 1999 et 2005. »

Résident au CHSLD du CSSS du Val-Saint-François à Windsor, monsieur St-Laurent laisse une image de marque. « C’était un homme très près de sa famille et un homme de cœur. Quand il t’aimait, il t’aimait vraiment. Le contraire était tout aussi vrai », assure Sylvie Bureau en ajoutant avec émotion que Louis St-Laurent l’a toujours encouragée à viser la mairie. « Je suis très peinée par son décès. Je l’aimais beaucoup. »

Parmi ses dernières volontés, M. St-Laurent désirait que la Ville soit avisée de son décès. « C’est certain que quelque chose sera nommé en son nom dans la ville de Windsor. Je tiens absolument à honorer sa mémoire », affirme la mairesse.
Louis St-Laurent laisse dans le deuil, entre autres, sa femme et ses deux enfants. Un service funéraire aura lieu en février.