Félix-Antoine Lamirande, Mathis Richard, Kasandra Savoie, Benjamin Martin, Élodie Hébert, Alex Larochelle et Islaem Léveillé Sanchez reviennent tous satisfaits des Jeux du Québec.

L'Estrie abat des records

L’adage dit que les records sont faits pour être battus. L’équipe du relais 4X400 m de l’Estrie et Félix-Antoine Lamirande, au 400 m haies, l’ont prouvé lors des dernières épreuves du premier bloc des Jeux du Québec de Thetford Mines.

L’équipe d’athlétisme aura finalement permis à la délégation estrienne de conclure la première moitié de la 53e Finale à égalité au deuxième rang grâce à ses 19 médailles, toutefois loin derrière la Capitale-Nationale.

Lundi soir, Félix-Antoine Lamirande a conclu son expérience en beauté en récoltant l’or tout en battant un record qui datait de 1981 au 400 m haies, détenu jusqu’à tout récemment par Jean-François Pagé.

L’athlète de 17 ans a complété l’épreuve avec un temps de 57,43 secs. Le record était de 57,75 secs.

Le lendemain, en compagnie de Benjamin Martin, Alex Larochelle et Ismaël Léveillée-Sanchez, Lamirande a pulvérisé un autre record, cette fois au 4X400m grâce à un temps de 3:22,42, retranchant ainsi près de cinq secondes à l’ancien meilleur temps établi en 1978.

«Je reviens des Jeux en étant très fier. Je suis très content des résultats obtenus parce que je reviens à peine d’une blessure. Au relais, il y avait d’autres très bonnes équipes, mais notre esprit d’équipe était excellent», souligne celui qui a également terminé l’épreuve du 110 m haies au 6e rang.

«Le 110 m haies est une épreuve complémentaire pour moi, poursuit Lamirande. Je ne visais pas de médailles. Les deux médailles d’or au cou me rendent très satisfait. C’est plaisant de savoir que j’ai pu aider l’Estrie à terminer le premier bloc au deuxième rang. Je vais me souvenir de mon passage à Thetford Mines durant toute ma vie. Mais je vais surtout me rappeler de l’ambiance qui régnait durant la cérémonie d’ouverture. Ce n’est pas qu’une simple compétition. Les Jeux, c’est aussi l’occasion de fraterniser avec tous les autres athlètes, peu importe d’où ils viennent.»


L’équipe de rêve

Pour une rare fois, Benjamin Martin, Alex Larochelle et Ismaël Léveillée-Sanchez et Félix-Antoine Lamirande étaient réunis au sein de la même équipe. 

«Ils n’ont pas souvent l’occasion de courir les quatre ensemble. Il en manque toujours au moins un. Cette fois, tout le monde était là. On savait que le record était à notre portée. Ils ont connu une très belle course et les autres équipes ont très bien couru, ce qui est toujours plus motivant pour les athlètes», indique l’entraîneur William Lajeunesse.

«La pression était là, parce que l’équipe de Lac St-Louis a également réussi un temps qui battait le record existant, mais on a fait encore mieux. On se sent très bien après avoir réussi tout ça», soutient Benjamin Martin. 


D'autres médailles et une bannière

En vélo de montagne, Jasmine Aspirot et Marie-Fay St-Onge ont remporté la médaille d'argent au relais féminin.

Du côté masculin, Médéric Carrier et Émrick Vincent ont obtenu la médaille de bronze au relais par équipe.

Et malgré une élimination hâtive, la formation de baseball de l'Estrie a remporté la bannière pour avoir conservé le meilleur esprit sportif, de quoi terminer les activités du premier bloc en beauté, laissant ainsi toute la place aux épreuves du deuxième bloc.