La directrice Véronique Lizotte est certaine que le 36e Grand prix Ski-Doo de Valcourt sera un succès.

Les visiteurs attendus avec enthousiasme au GPV

L’organisation du Grand prix Ski-Doo de Valcourt est certaine que le 36e Grand prix, qui est le plus gros évènement de courses hivernales au monde, sera couronné de succès. Les courses de véhicules côte à côte sur circuit glacé en formule rallycross et celles de Snow Bike, toutes deux présentées pour la première fois au circuit Yvon-Duhamel, complètent la programmation de neuf disciplines différentes.

Les conditions climatiques sont idéales pour l’ouverture officielle qui aura lieu vendredi. « Avec la neige reçue mercredi, la piste est vraiment belle. J’ai parlé à quelques coureurs de snocross qui ont pu tester la piste et ils sont ravis. Les conditions de glace sont excellentes. Les conditions sont parfaites autant pour les visiteurs que pour les coureurs », affirme Véronique Lizotte, directrice de l’organisation.

Lire aussi: Le Grand Prix Ski-Doo de Valcourt bonifie son offre

L’an dernier, 25 000 entrées ont été enregistrées sur le site. Pour ce qui est de l’écoute des courses en lignes en direct, le chiffre s’élève à 28 000. « Nous expérimentions l’écoute des courses en direct l’an dernier. Cette année, nous nous attendons à avoir plus d’écoute sur le web et avec la température nous espérons frôler les 30 000 visiteurs », ajoute la nouvelle directrice de l’évènement.

Se rappelant l’annulation de la grande finale du dimanche en 2017, Véronique Lizotte explique de quelle façon l’équipe a décidé de faire face à cette éventualité. « Nous avons changé notre façon de faire. Si on voit qu’il y aurait trop de neige pour tenir la finale à l’heure prévue, nous allons la devancer. C’est pourquoi les gens sont invités à consulter régulièrement notre site web pour se tenir au courant de quelque changement que ce soit. »

De nombreux pilotes étaient sur le site, jeudi. « La plupart des pilotes proviennent du Canada et des États-Unis. Nous en recevons aussi d’Europe. Il y a des gens qui font beaucoup de route pour participer au Grand Prix », confie Véronique Lizotte.

Le Grand Prix Ski-Doo de Valcourt battra son plein du 9 au 11 février. Les 300 pilotes compétitionneront dans différentes disciplines dont 65 % dans les catégories pro et leur nombre a augmenté dans la classe Pro Champ en ovale sur glace.

Véronique Lizotte assure que ce sera « tout un spectacle. La lutte pour grimper sur le podium sera très chaude et le calibre encore plus élevé cette année. Les prédictions seront difficiles et les frissons assurés ».

Une piste repensée et des pilotes enchantés

La piste de snocross du Grand prix a complètement été repensée pour la 36e année de l’évènement de courses hivernales. Les lignes d’accélération permettront des accélérations à haute vitesse et des sauts de type big air accentueront le spectacle.

Megan Brodeur

« J’aime beaucoup plus la piste de course de cette année. L’organisation a changé le design et ajouté de grands sauts. Ce sera vraiment intéressant pour les spectateurs. J’aime beaucoup le circuit : la neige est molle et les températures seront clémentes donc ce sera très plaisant », affirme Megan Brodeur qui compétitionne en snocross avec l’équipe Bombardier.

À Valcourt, la pilote de snocross en profitera pour rencontrer des amis comme Steven Marquis qui course en ovale. Elle promet qu’elle fera preuve de prudence dans ses courses. « Je vais essayer de rouler intelligemment. Il ne faut pas oublier que j’ai une saison de course, mais je donnerai tout ce que j’ai », déclare celle qui enchaînait les entrevues télévisées jeudi matin, sans oublier les nombreuses entrevues réalisées avec des médias régionaux.

Yanick Boucher

Quant à lui, Yanick Boucher pilotera son snow bike au Grand prix pour la première fois. Il coursait auparavant en snocross. « C’est toujours agréable de venir courser à Valcourt surtout avec les différentes disciplines », confie le pilote.

Quel est son objectif de la fin de semaine? « Gagner, bien sûr, mais surtout de finir la fin de semaine sain et sauf sans briser trop de morceaux sur ma moto et avoir du plaisir. »

Le jeudi offre l’occasion aux pilotes d’essayer leur bolide. « Avec la pratique d’aujourd’hui, j’ai pu m’adapter à la piste. La nouvelle piste est vraiment le fun, c’est très différent. Elle est un peu difficile pour le snow bike avec les gros sauts, mais on va passer au travers », mentionne Boucher qui course avec l’équipe Bailey Motor sport de l’Ontario. « J’ai une grosse équipe et beaucoup d’appui de sa part. »

Les courses du Grand prix Ski-Doo de Valcourt débuteront vendredi et samedi à midi pour se terminer à 21 h. Le dimanche, elles débuteront à 9 h et se poursuivront jusqu’en fin d’après-midi. Des séances de photos avec les pilotes auront lieu samedi à 15 h et dimanche à 15 h 30 sur le site. Toutes les informations se trouvent à grandprixvalcourt.com.