Au Québec, près de 187 700 clients d’Hydro-Québec étaient dépourvus de service à 7 h, lundi, en raison des pannes d’électricité provoquées par des bris causés par les intempéries.

Les vents font de lourds dommages

Les forts vents de lundi matin ont causé des pannes et des dégâts un peu partout en Estrie. Plusieurs Estriens sont demeurés privés d’électricité à l’heure du réveil.

Les interruptions de courant étaient concentrées principalement dans le secteur du Haut-Saint-François et de la MRC du Granit. Hydro-Québec signalait aussi des pannes dans un large secteur à l’ouest du lac Memphrémagog.

Des milliers de foyers étaient aussi sans courant sur le territoire de Sherbrooke. Selon Daniel Moreau, chef de division exploitation et services chez Hydro-Sherbrooke, 3000 clients n’avaient pas d’électricité au plus fort de la crise, vers 6 h 30. On recensait 82 pannes sur le territoire de la société municipale.

« Nous avons déployé des équipes sur le terrain quand les premières pannes ont été déclarées, à 3 h 30 du matin », explique-t-il à La Tribune.

« Nous avons pu rétablir le courant dans la plupart des secteurs touchés. Il ne restait après que des pannes isolées de trois ou quatre abonnés à réparer. Le travail était compliqué en raison des vents. »
Des arbres sont tombés sur des fils et des poteaux ont été endommagés à différents endroits de la ville, ajoute M. Moreau.

En Estrie tôt lundi matin, on estimait à 21 000 le nombre de clients sans électricité sur les 89 000 abonnés. Au milieu de l’avant-midi, ce nombre avait diminué à 19 000. Au début de l’après-midi, le total avait baissé de 1000 abonnés. Le total des pannes a chuté en soirée sur le territoire estrien, pour s’établir à un peu plus de 5000 clients.

Routes fermées

Pour sa part, le ministère des Transports du Québec (MTQ) a dû fermer temporairement certaines routes en raison de la chute d’arbres. Certains ont entraîné des fils électriques dans leur chute.  
Le MTQ a mis en place une signalisation pour établir un détour. La route 222, entre le chemin de Maricourt et le 3e Rang Nord, à Maricourt et dans le Canton de Valcourt, a été fermée.

À Richmond, la route 243, de la rue Principale Nord à l’ouest de la rue Wilfrid, a été fermée à la circulation.

Il faut aussi faire un détour à Coaticook où la route 206 a été fermée sur la rue Côte D’Avignon à la hauteur du chemin du 10e Rang.

Même chose pour la route 108 à la hauteur du chemin de Gould Station Bury.

La durée de ces fermetures est indéterminée, ajoute le MTQ. Les usagers de la route sont invités à consulter le Québec 511 pour suivre l’évolution de la situation.

Tempête automnale

Au Québec, près de 187 700 clients d’Hydro-Québec étaient dépourvus de service à 7 h, lundi, en raison des pannes d’électricité provoquées par des bris causés par les intempéries.

Des vents forts soufflent dans les régions de Montréal, des Laurentides et de Lanaudière, de la Montérégie du Centre-du-Québec, des Cantons-de-l’Est et de Québec. Ces vents violents causent de nombreux dégâts, selon un bref communiqué publié par Hydro-Québec.

La société d’État précise que la région la plus touchée est la Montérégie, où près de 49 900 clients ont été privés d’électricité. Les autres sont les Laurentides (28 800), les Cantons-de-l’Est (23 500), le Centre-du-Québec (14 300), Lanaudière (25 500), Québec (12 500) et le Saguenay/Lac-Saint-Jean (10 100).

À 7 h, près de 3600 abonnés de l’île de Montréal étaient affectés. Avec La Presse canadienne