Les travaux de construction du futur poste de la Sûreté du Québec à Magog sont presque terminés.

Les travaux du poste de la SQ presque terminés

Les travaux de construction du futur poste de la Sûreté du Québec à Magog sont presque terminés. On prévoit que des policiers s’installeront à l’intérieur avant la fin juillet ou au début du mois d’août.

« Nous, l’information qu’on a, c’est que des policiers travailleront à partir du nouveau poste d’ici un mois. On a bien hâte de les voir au travail à cet endroit », lance le préfet de la MRC de Memphrémagog, Jacques Demers.

Présentement, les entrepreneurs mobilisés par la construction du futur poste de la SQ à Magog sont à réaliser les derniers travaux avant l’arrivée du personnel. Des travailleurs s’affairaient par exemple à compléter l’aménagement des stationnements du nouveau bâtiment mardi matin.

D’une architecture moderne, le nouveau bâtiment semble attirer les regards des automobilistes roulant dans le secteur de la sortie 123 de l’autoroute 10. « Tout le monde nous dit qu’il y a une belle place qui vient de se construire. On est très fier des paysages qu’on a dans notre région et, dans ce cas-là, je pense qu’on vient d’améliorer le secteur plutôt que le contraire », affirme le préfet de la MRC de Memphrémagog.

M. Demers ajoute que les policiers qui œuvreront à l’intérieur du futur poste profiteront de « vues extraordinaires », en direction du mont Orford notamment. Le bâtiment, précisons-le, se trouve près du sommet d’une pente.

La construction du bâtiment relève de la Société québécoise des infrastructures (SQI). Néanmoins, le nouvel immeuble sera la propriété de la MRC de Memphrémagog et il appartenait à cette dernière d’investir les fonds nécessaires à sa construction. La SQ paiera un loyer, lequel permettra à la MRC de récupérer l’argent injecté dans le projet.

« On a pensé qu’il valait mieux laisser la SQI gérer l’étape de la construction parce qu’elle est habituée de s’occuper de dossiers semblables », déclare Jacques Demers, ajoutant qu’aucun dépassement n’aurait été constaté dans le cadre du projet.

Une amélioration

Quoi qu’il en soit, M. Demers s’attend à ce que les municipalités de la MRC de Memphrémagog desservies par la SQ aient droit à un service amélioré. « Le temps-réponse sera meilleur. Quand les autopatrouilles partent de Magog au lieu de Sherbrooke, ça va plus vite pour intervenir. »

Le préfet de la MRC de Memphrémagog ajoute dans la foulée que les forces policières du secteur auront une « très bonne force de frappe » une fois la SQ arrivée en bordure de l’autoroute 10 à Magog. La Régie de police Memphrémagog et la Gendarmerie royale du Canada sont également implantées sur le même territoire.

Rappelons que les maires de la MRC ont appliqué une forte pression sur le gouvernement provincial, il y a quelques années, afin d’obtenir l’assurance qu’un poste de la SQ serait enfin bâti sur leur territoire. Ils avaient plus précisément décidé de cesser de payer pour les services du corps policier jusqu’à ce que Québec leur confirme que le projet attendu de longue date se concrétiserait.