Les travaux du BAPE sur l'état des lieux et la gestion de l'amiante et des résidus miniers amiantés  présidée par Joseph Zayed se poursuive. M. Zayed est  secondé par les commissaires Pierre Magnan et Marie-Hélène Gauthier.
Les travaux du BAPE sur l'état des lieux et la gestion de l'amiante et des résidus miniers amiantés  présidée par Joseph Zayed se poursuive. M. Zayed est  secondé par les commissaires Pierre Magnan et Marie-Hélène Gauthier.

Les travaux du BAPE sur l’amiante se poursuivent

SHERBROOKE — Malgré la pandémie de la COVID-19 qui paralyse le Québec, les travaux du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) se poursuivent sur l’état des lieux et la gestion de l’amiante et des résidus miniers amiantés. Le dépôt du rapport est toujours prévu pour le 24 juillet au plus tard.

« Malgré la crise et tous les ajustements que celle-ci nécessite, la commission d’enquête poursuit ses travaux d’analyse et de rédaction, mentionne-t-on par courriel. Pour le moment, nous conservons toujours le même calendrier qui a été établi en début de mandat, avec un dépôt de rapport en juillet. »

Le rapport sera donc rendu public au plus tard 15 jours après son dépôt au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Cette commission d’enquête est présidée par Joseph Zayed, secondé par les commissaires Marie-Hélène Gauthier et Pierre Magnan.

Le rapport se penche notamment sur la pertinence de développer un cadre de valorisation des résidus miniers aimantés au Québec.

Rappelons que le gouvernement du Québec n’a pas attendu les conclusions du BAPE avant d’investir 25,9 M$ au mois de mars dans l’entreprise Alliance Magnésium pour la construction de son usine de démonstration commerciale pour la production de magnésium.

D’autres projets du BAPE comme l’étude des projets d’usine de liquéfaction de gaz naturel Énergie Saguenay et celle de ligne de transport d’électricité Appalaches-Maine d’Hydro-Québec ont été annulés en raison de la COVID-19.

Le BAPE est d’ailleurs « en réflexion et en concertation » pour déterminer le meilleur moyen de mener à terme son mandat.