L’UPA a lancé lundi l’application Mangeons local plus que jamais, qui permet de trouver rapidement les fermes, marchés et transformateurs qui vendent directement aux consommateurs.
L’UPA a lancé lundi l’application Mangeons local plus que jamais, qui permet de trouver rapidement les fermes, marchés et transformateurs qui vendent directement aux consommateurs.

Les producteurs locaux sur le bout des doigts

Jasmine Rondeau
Jasmine Rondeau
Initiative de journalisme local - La Tribune
Les producteurs agroalimentaires québécois profitent d’une toute nouvelle visibilité. Dans la foulée d’initiatives pour promouvoir l’achat local, l’Union des producteurs agricoles (UPA) a lancé lundi une application qui permet de trouver en quelques secondes les fermes, les marchés et les transformateurs de la province qui font de la vente directe au public.

L'application Mangeons local plus que jamais, « réalisée en un temps record » selon l’organisme, offre des portraits détaillés des entreprises agricoles, qui sont catégorisées selon les produits offerts. Ceux-ci incluent les heures d’ouverture, les types de ventes, les produits vendus, les modes de paiement acceptés ainsi que les activités disponibles sur place. 

Une carte interactive et une fonction de géolocalisation permettent de situer les producteurs à proximité de soi ou près de sa prochaine destination vacances. 

L’application, qui est disponible dès maintenant sur Google Play et dans l’App Store, offre également la création de circuits personnalisés à vélo ou en voiture, tandis qu’une section blogue fournira bientôt différents renseignements sur le secteur agroalimentaire et les régions de productions, tout en proposant des recettes et astuces. 

Pour guider les autres utilisateurs, les consommateurs peuvent attribuer des mentions « j’aime » aux producteurs et laisser des commentaires sur leurs profils.  

L’UPA fait suite à son initiative d’avril dernier, lors de laquelle elle a promu quelque 1000 producteurs en inscrivant leurs coordonnées sur la plateforme du Panier bleu. 

« Cette année bien particulière nous a permis de réaliser l’importance des filières agroalimentaires locales, écrit le président de l’UPA Marcel Groleau dans un communiqué. Au fil des mois, on a vu croître l’engouement des Québécoises et des Québécois pour la consommation des produits d’ici. L’UPA est heureuse d’avoir pu rassembler autour de ce projet fédérateur une multitude de partenaires issus de divers secteurs, signe que cette initiative tombait à point. » 

Une boutique en ligne, accessible à partir de l’application, offre aussi l’achat d’articles de promotion « Je mange local! » tels que des chandails, des masques et des tabliers.

Concours de lancement

Pour mousser le lancement de l’application, Desjardins a créé le concours Mangeons local Desjardins, et fera tirer 100 bons-cadeaux de 50 $, échangeables dans les fermes participantes. 

Le tirage aura lieu le 19 août.