On peut circuler en pneus d’été ou quatre-saisons au Québec, mais il est peu recommandé de le faire.

Les pneus d’été dès samedi: « Une mauvaise idée »

Il n’y a pas d’urgence à poser ses pneus d’été ou quatre-saisons, même s’il est permis de le faire depuis samedi.

C’est le message que lance le Service de police de Sherbrooke (SPS), alors que la neige est encore bien présente dans le paysage et que les températures vont encore baisser sous le point de congélation.

« Ça serait une mauvaise idée », lance Samuel Ducharme, porte-parole du SPS.

 « Nous recommandons que les gens gardent leurs pneus d’hiver tant que la neige n’est pas disparue. C’est aussi une question d’adhérence des pneus lors des périodes froides. »

Les automobilistes qui utilisent un véhicule immatriculé au Québec sont tenus de circuler sur des pneus d’hiver jusqu’au 15 mars inclusivement, rappelle la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ).

Cette règle s’applique à tous les véhicules de promenade, aux taxis, aux cyclomoteurs et aux motocyclettes, outre quelques exceptions. Tout contrevenant s’expose à devoir payer une amende variant de 200 $ à 300 $, en plus des frais.

Rappelons que l’automne prochain, la période pendant laquelle l’usage des pneus d’hiver sera obligatoire débutera le 1er décembre plutôt que le 15 décembre comme c’est le cas depuis de nombreuses années.