L’équipe de patrouilleurs de la MRC de Memphrémagog sillonnera les lacs Memphrémagog, Massawippi, Magog et Lovering cet été.  
L’équipe de patrouilleurs de la MRC de Memphrémagog sillonnera les lacs Memphrémagog, Massawippi, Magog et Lovering cet été.  

Les patrouilles nautiques reprennent du service

Des patrouilles nautiques reprennent du service sur les plans d’eau de la région de Magog. L’équipe de six patrouilleurs de la MRC de Memphrémagog fera des interventions sur les lacs Memphrémagog, Massawippi, Magog et Lovering.

La couverture se fera à temps partiel principalement les week-ends du début jusqu’à la mi-juin, puis à temps plein jusqu’à la fin du mois d’août.

Toutefois les patrouilleurs, qui travailleront par équipe de deux, n’appliqueront aucun règlement en lien avec la COVID-19. Ceci relève des corps policiers, note Louise Champoux, coordonnatrice aux communications à la MRC.    

« Nos patrouilleurs continueront de sensibiliser les usagers des plans d’eau à une conduite et un comportement sécuritaires et au respect de la règlementation en vigueur en ce domaine », dit-elle. 

Rappelons que les marinas demeurent fermées puisqu’elles sont considérées comme des entreprises non essentielles par le gouvernement du Québec. Toutefois, des rampes de mise à l’eau sont ouvertes.

Par ailleurs, la patrouille du Memphrémagog Conservation inc. (MCI) lance sa saison estivale sur le lac Memphrémagog jusqu’en septembre.

Les patrouilleurs collaborent avec différents partenaires pour assurer le suivi de la qualité de l’eau du lac et de ses tributaires, la surveillance des rives et des fleurs d’eau de cyanobactéries, ainsi que la réalisation d’études sur le lac, énumère Ariane Orjikh, directrice générale de MCI.

« Cette année, les patrouilleurs travailleront particulièrement aux activités de suivi et de contrôle de la moule zébrée, en collaboration avec la MRC de Memphrémagog, la Ville de Magog et le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) », indique-t-elle. 

« Des colonies bien établies de cette espèce exotique envahissante ont été répertoriées par les patrouilleurs en 2018. »

La coordination de la patrouille est assurée par Eric Phendler, étudiant au baccalauréat en écologie et sciences environnementales de l’Université Bishop’s. Les autres membres de l’équipe sont Frédérique Thibault-Lessard, étudiante en environnement, et Marguerite Duchesne, étudiante en écologie, toutes deux à l’Université de Sherbrooke.

Les plaisanciers et riverains du lac Memphrémagog sont invités à redoubler d’efforts pour limiter la propagation d’espèces exotiques aquatiques comme la moule zébrée, invisible à l’œil nu au stade larvaire. « Il est primordial de laver, vider et sécher son embarcation, ou tout équipement aquatique, comme les équipements de pêche ou de plongée, en changeant de lac pour empêcher la propagation de nouvelles espèces exotiques dans le lac Memphrémagog et dans les autres plans d’eau de la région. Le lavage de l’embarcation peut se faire aux différentes stations de lavage gratuites autour du lac ou directement chez soi en prenant soin de bien suivre les mesures de précaution détaillées sur le site web du MFFP », ajoute Mme Orjikh.