Annie Duhaime s’adresse aux commissaires pour une dernière fois avant que le verdict soit remis.

Les élèves de Bury iront à Scotstown

Le verdict rendu par la Commission scolaire des Hauts-Cantons (CSHC) mardi soir quant au sort des élèves de Bury a suscité des réactions émotives, alors que les élèves seront finalement transférés à l’école Saint-Paul de Scotstown dès l’automne.

La tension était palpable dans la salle des commissaires à l’école le Parchemin de East Angus à l’ouverture de la séance, malgré les échanges cordiaux entre les représentants des deux groupes en entrée de jeu. Une cinquantaine de parents de Bury et d’autres de Scotstown attendaient de pied ferme la décision de la CSHC dans ce dossier.

Lire aussi: Des écoliers de Bury déplacés vers Scotstown?

Rappelons que la Commission scolaire des Hauts-Cantons souhaitait déplacer une soixantaine d’élèves de Bury fréquentant l’école primaire du Parchemin d’East Angus vers l’école Saint-Paul de Scotstown, qui ne compte qu’une vingtaine d’élèves actuellement. L’organisation avait étudié différents scénarios avant de privilégier cette option en mai dernier.

Annie Duhaime, représentante des parents de Bury, a livré un dernier plaidoyer passionné avant que la décision finale tombe. Elle a présenté une pétition signée par 420 citoyens de Bury et d’East Angus. « Des gens s’établissent à Bury en sachant que leurs enfants iront à l’école à East Angus. On sait que certaines personnes pensent déménager si les élèves sont envoyés vers Scotstown », déclare-t-elle.

Les parents des deux villages ont discuté cordialement dans le couloir alors que les commissaires se sont parlé à huis clos. Ils se sont affairés à trouver des solutions pour alléger le fardeau des parents de Bury dans l’éventualité où leurs enfants sont assignés à l’école Saint-Paul de Scotstown.

Le président de la CSHC, Yves Gilbert, a fait passer ses collègues au vote à la suite de la discussion à huis clos d’une quinzaine de minutes. Tous les commissaires ont voté en faveur de la motion, envoyant du coup les élèves de Bury vers l’école Saint-Paul de Scotstown. Les élèves en 5e et 6e année pourront finir leur parcours à l’école le Parchemin d’East Angus, à condition que les parents s’occupent du transport.

Des parents de Bury ont quitté la salle en rouspétant, alors qu’un homme a déclaré : « Ils auraient dû nous le dire le printemps passé, quand le projet a été amené. La décision était déjà prise. »

Annie Duhaime, quant à elle, déplore qu’il soit trop tard pour que certains parents inscrivent leurs enfants dans des écoles de Sherbrooke.

« C’est vraiment une déception, je pensais honnêtement qu’on allait obtenir une extension d’un an avant que la CSHC donne son verdict pour étudier toutes les options possibles. » Elle assure que des démarches seront entreprises afin d’améliorer la condition de la route 241, que leurs enfants devront désormais emprunter pour se rendre à l’école.