La réserve d’abrasifs au garage municipal de Compton a été recouverte d’une toile en attendant de trouver une solution permanente, de concert avec le ministère de l’Environnement.

Les abrasifs enfin recouverts à Compton

La municipalité de Compton a recouvert d’une toile noire sa réserve d’abrasifs destinés à l’entretien des routes dans les délais que lui avait imposés le ministère de l’Environnement, évitant ainsi de se voir imposer une amende salée.

La municipalité de Compton s’est conformée aux directives du ministère de l’Environnement avant la date butoir fixée au 15 février, son mélange de sable et de sel pour épandre sur les routes étant aménagé à l’air libre depuis plusieurs années.

À lire aussi: Compton rappelée à l’ordre pour son sel de déglaçage mal entreposé

« On a mis une toile par-dessus les abrasifs pour cet hiver en attendant d’aménager un meilleur abri au courant de l’été », a déclaré le maire Bernard Vanasse.

« On ne sait pas encore quel type d’abris nous allons construire précisément, on est en discussion avec le ministère de l’Environnement pour voir ce qu’ils nous suggèrent. On veut absolument suivre leurs recommandations pour que notre tas de sable soit entreposé adéquatement. »

Bien qu’une grande toile étanche noire tenue au sol par des pneus recouvre complètement les abrasifs, ces derniers reposent encore directement sur le sol, ce qui ne sera fort probablement plus le cas lorsque l’abri permanent sera construit.

« On a mandaté un ingénieur de notre côté pour faire des plans. On va les soumettre au ministère pour voir s’il est accepté et pour recevoir leurs recommandations. On croit avoir besoin d’une plateforme rigide sur laquelle mettre les abrasifs, en béton ou en ciment. Il est trop tôt pour savoir à combien va s’élever le coût de l’abri, on va attendre que notre plan soit accepté avec le ministère avant d’avancer la démarche », conclut-il.