François Legault était de passage à Magog dimanche pour présenter son plan de soutien aux entreprises agrotouristiques. Il est entouré de Sylvie D’Amours, candidate de la CAQ dans Mirabel, Bruno Vachon candidat dans Sherbrooke, Geneviève Hébert, candidate dans Saint-François et Gilles Bélanger, candidat dans Orford.

Legault veut soutenir l’agrotourisme

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, a profité de son passage à la Fête des vendanges à Magog pour présenter son plan de soutien pour 500 nouvelles entreprises agrotouristiques d’ici quatre ans.

« Le défi dans le tourisme, c’est de les [les touristes] faire rester au moins une semaine au Québec, explique Legault. Le parcours typique des Français, c’est qu’ils passent une journée à Montréal, une journée à Québec et après ils vont aux chutes Niagara ou à New York. Pourtant, plein de produits du terroir existent. On pourrait faire une route des produits du terroir, mettre ça dans une brochure, la distribuer à l’extérieur du Québec via nos délégations à l’étranger, s’assurer que des visiteurs passent par les Cantons-de-l’Est, par les Laurentides, par Charlevoix. Il n’y a pas juste Québec et Montréal à voir. »

Legault pense que le Québec et ses régions pourraient aller chercher plus de touristes. « Quand on regarde la croissance du tourisme international depuis cinq ans, le Québec n’est pas allé chercher sa part. Pourtant, quand on regarde la beauté du Québec et les produits qu’on a à offrir, il y a du potentiel. On n’a rien à envier à qui que ce soit dans le monde », décrit le député sortant de L’Assomption.

Selon le chef de la CAQ, l’agrotourisme est aussi important que l’exportation de certains produits. « Quand on exporte un produit, ce sont des devises étrangères qui servent à financer des emplois ici. C’est ce qui a de mieux pour l’économie. Mais importer des touristes qui viennent dépenser leur argent pour créer des emplois ici, c’est aussi bon. Il faut se concerter ; le ministère du Tourisme, de l’Agriculture, des Relations internationales, il faut travailler ensemble à faire la promotion de certains forfaits qui nous amènerait dans les Cantons-de-l’Est », planifie-t-il.

Éducation et voie de contournement

De passage à Lac-Mégantic en matinée, l’aspirant premier ministre a promis d’investir dans la culture chez les jeunes. Les élèves du primaire et du secondaire auraient gratuitement droit à deux sorties culturelles par année. La CAQ ajouterait donc 30 millions aux 35 millions $ déjà prévus dans la politique culturelle du gouvernement libéral.

En commençant sa conférence de presse, M. Legault a mentionné qu’il fallait accélérer le pas pour enfin construire la voie de contournement.

Selon lui, il est nécessaire de passer à l’action pour que les résidants puissent tourner la page sur la tragédie ferroviaire de 2013. Les gouvernements du Québec et du Canada espèrent que la nouvelle voie de contournement sera en place en 2022.

« Les deux gouvernements se sont traîné les pieds. Ce n’est pas normal qu’on n’ait même pas encore d’appel d’offres », a-t-il déclaré.

La circonscription de Mégantic est actuellement représentée par le député libéral Ghislain Bolduc, qui ne brigue pas un nouveau mandat. La CAQ  espère ravir cette circonscription aux libéraux avec son candidat François Jacques, un homme d’affaires de la région. Avec la Presse canadienne