Les citoyens de Danville étaient encouragés à faire pousser des fleurs et créer des aménagements pour embellir leur propriété et du même coup la municipalité.
Les citoyens de Danville étaient encouragés à faire pousser des fleurs et créer des aménagements pour embellir leur propriété et du même coup la municipalité.

Le visage fleuri de Danville

Simon Roberge, Initiative de journalisme local
Simon Roberge, Initiative de journalisme local
La Tribune
DANVILLE — La période d’inscription vient de se terminer pour la première édition du concours Maisons Fleuries de Danville. Un jury secret de trois personnes analysera les candidatures pour déterminer les trois gagnants qui se partageront une bourse de 500 $.

Les citoyens étaient donc encouragés à faire pousser des fleurs et créer des aménagements pour embellir leur propriété et du même coup la municipalité. Les critères d’évaluation sont la beauté, la propreté, ainsi que l’harmonie des couleurs et l’effet visuel.

« La ville est déjà belle et les gens sont fiers, mais ça va embellir », lance le maire Michel Plourde.

La Ville a du même coup laissé tomber sa contribution pour recevoir la classification horticole des Fleurons du Québec. Danville avait obtenu la cote de trois fleurons qui correspondait à un embellissement horticole de grande qualité dans la plupart des domaines.

« Ça coûte 450 $ par année et honnêtement ça ne donne pas grand-chose, admet le maire. Ce n’est pas ça qui va faire arrêter le monde chez vous. On s’est dit que tant qu’à dépenser de l’agent pour de l’embellissement, qu’on allait faire profiter les gens de chez nous. »

Les prix seront attribués aux participants ayant obtenu les meilleures notes à la suite de l’évaluation de leur aménagement qui sera effectuée par les juges durant la première semaine du mois d’août.