Le viaduc de la sortie 118 n'est plus accesssible pour les véhicules depuis le 25 août.

Le viaduc de la sortie 118 sera réparé cet automne

Fermé depuis le 25 août dernier, le viaduc de la sortie 118 de l'autoroute 10 à Magog devrait être rouvert avant l'hiver prochain. Les travaux s'amorceront au cours des toutes prochaines semaines après la sélection d'un entrepreneur sans appel d'offres public.
«Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports du Québec vient d'autoriser des travaux de réparation à réaliser en urgence. La réalisation de ces travaux est prévue cet automne. L'objectif est de les terminer avant le début de l'hiver», indique un communiqué émis par le Ministère jeudi en toute fin de journée.
Jusqu'à jeudi, le ministère des Transports refusait de dévoiler le moindre indice quant à la réalisation des travaux nécessaires pour réparer l'infrastructure routière, gravement endommagée lors d'un accident de la route.
Selon les informations transmises par le Ministère, les plans et devis pour le projet de réfection du viaduc seront bientôt complétés. Une négociation «gré à gré» avec une entreprise suivra et débouchera sur la signature d'un contrat. 
«Un avis d'entraves comprenant tous les détails du chantier sera émis avant le début des travaux afin d'informer les usagers de la routes et les différentes organisations concernées», souligne le Ministère dans son communiqué.
Rappelons que l'accident à l'origine des dommages impliquait un véhicule lourd avec remorque. Un imposant tracteur installé sur la remorque avait heurté le viaduc.
«Une très bonne nouvelle»
Joint par La Tribune en fin de journée jeudi, l'homme d'affaires Alain Vanden Eynden a réagi avec enthousiasme à l'annonce effectuée par le ministère des Transports. «C'est une très bonne nouvelle. C'était important que le pont soit à nouveau ouvert pour l'hiver. J'avais peur qu'on ne fasse pas les travaux avant un an. Je me croise les doigts pour que ce soit le plus rapide possible», a-t-il confié.
M. Vanden Eynden croit qu'il était urgent que Québec offre des détails quant au projet de remise en état de l'infrastructure. «On commençait à entendre pas mal de rumeurs. On avait besoin d'avoir les vraies informations», soutient-il.
Bien qu'il se montre soulagé, le copropriétaire de Chocolats Vanden Eynden a l'intention de travailler avec les commerçants du secteur de la sortie 118 pour mettre en place une stratégie dans le but d'amoindrir les impacts de la fermeture de l'infrastructure pendant les mois à venir.
«On n'a pas besoin de penser à une stratégie sur une longue période. Malgré tout, avec le concours des municipalités, on serait en mesure de poser des gestes additionnels pour atténuer les impacts.»
Des commerçants, dont Alain Vanden Eynden lui-même, affirment que la fermeture du viaduc a eu un impact non négligeable sur les activités commerciales de leur entreprise. Dans certains cas, les ventes hebdomadaires auraient chuté de plus de 30 pour cent.