Les succès des Cantonniers passent plus que jamais par la contribution des 20 joueurs de l’équipe cette saison.

Le véritable visage des Cantonniers

Les Cantonniers de Magog ont fait les choses de la bonne façon en fin de semaine lors de leurs victoires de 6-2 et 2-1 en prolongation contre les Élites de Jonquière.

Félix Potvin avait décrié le rendement plus que médiocre de sa troupe à cinq contre cinq depuis quelque temps. Le déclic s’est finalement produit contre Jonquière alors que les Cantonniers ont enfilé tous leurs buts dans leur victoire de 6-2 à cinq contre cinq. Le lendemain, le jeu de puissance s’est chargé du premier but de l’équipe et lors du but décisif en prolongation, les deux formations jouaient à trois contre trois.

« On a eu nos chances de marquer à armes égales dans le deuxième match de ce programme double. Cela aurait été inquiétant si nous étions retombés dans nos mauvaises habitudes, mais ce fut loin d’être le cas. Les gars ont gardé leur sang-froid et ils ont été récompensés avec la victoire qui en surtemps », fait valoir Potvin.

Défensivement, les Cantonniers ont joué avec l’aplomb qu’on leur connaît habituellement en accordant très peu de chances réelles de compter aux Élites. « Il y a toujours un danger quand tu envahis la zone adverse et que c’est difficile à marquer. Souvent les joueurs veulent trop en faire et en viennent à oublier leurs responsabilités défensives et ce qu’il faut faire pour reprendre le contrôle de la rondelle rapidement. Les joueurs ont évité ce piège. Rémi (Delafontaine) a été très bien protégé et lorsqu’il a été sérieusement menacé, il était prêt », confie le mentor des Cantos.

À tour de rôle

Les succès des Cantonniers passant plus que jamais par la contribution des 20 joueurs de l’équipe cette saison, surtout sur le plan offensif. Seulement trois Cantonniers prennent place parmi les 30 meilleurs pointeurs de la ligue, soit Zackary Michaud, Julien Bourget et Émile Gadoury dans l’ordre. Pourtant, seulement quatre équipes ont fait scintiller la lumière rouge plus souvent que les Magogois jusqu’ici.

En fin de semaine, Mathieu Fortin avec un tour du chapeau, Alex-Antoine Yargeau et Mathys Poulin, avec chacun un doublé, ont été les plus productifs.

« C’est un fait que nous n’alignons pas un magicien comme Alexandre Doucet cette saison. Ça prend la contribution de tous les joueurs et on l’obtient. Je me fais souvent dire que l’absence d’un marqueur né pourrait nous faire mal, mais on fait quoi quand la lumière est éteinte pour ce joueur. Je préfère en avoir une quinzaine capable de se partager la tâche », a mentionné Potvin.

D’ailleurs, le pilote des Magogois a bien aimé le travail de sa ligne d’attaque composée de Mathieu Fortin, Julien Paillé et Olivier Lamothe contre Jonquière. « Ils n’ont pas marqué dans le deuxième match, mais il se produisait toujours quelque chose quand ils étaient sur la glace. Ils ont rarement été dans le trouble », a soutenu Potvin.

En ajoutant deux victoires contre Jonquière, les Cantonniers ont conservé leur emprise au premier rang du classement général avec 44 points, quatre de plus que Laval-Montréal.