Le temps doux ralentit les cyclistes du lac Memphrémagog

Les caprices de la météo ont forcé les participants à la deuxième édition de la Traversée hivernale du Memphrémagog en fatbike de se contenter d'un parcours de 16 km alors qu'il y avait aussi une course de 32 km au menu.

C'est le commissaire de la course qui a pris cette décision en raison de l'eau accumulée sur le parcours à la suite du redoux des derniers jours. « Il y avait effectivement beaucoup d'eau sur le lac glacé et cela faisait en sorte qu'il y avait un danger réel d'hypothermie pour l'épreuve de 32 km, a expliqué Yves LeBolloch du comité organisateur. La pilule a été dure à prendre pour certains participants qui s'étaient préparés et motivés pour rouler sur 32 km, mais finalement, tout le monde a vu que c'était la décision à prendre pour la sécurité de tous. Tout le monde s'est bien amusé. »

Les organisateurs de la Traversée n'entendent pas se laisser abattre pour autant. « On fera éventuellement notre post mortem, mais on sait qu'il y aura une troisième édition. Sous quelle forme, impossible de le savoir présentement, mais on va étudier différentes options. La météo est plus imprévisible que jamais l'hiver, mais on ne larguera pas l'événement pour ça. Il y a une clientèle qui attend qu'on leur organise des compétitions comme la nôtre », a souligné LeBolloch.

Un peu plus d'une centaine d'adeptes de fatbike avaient mis le cap sur Magog pour cette édition de la Traversée hivernale du Memphrémagog.