La monte de chevaux sauvages sans selle est une épreuve très appréciée par les festivaliers chaque année.

Le Rodéo d'Ayer's Cliff fait sortir les cowboys

Le beau temps et la chaleur auront forcément encouragé les nombreux amateurs de rodéo à sortir leur plus beau chapeau de cowboys et à se déplacer massivement toute la fin de semaine dans le village pittoresque des Cantons-de-l’Est qui s’est transformé en véritable Fort Apache des temps modernes.

La 5e édition du Rodéo d’Ayer’s Cliff a d’ailleurs bien démarré avec le spectacle du très apprécié chanteur country Brett Kissel vendredi soir.

« Il est très populaire présentement, c’est la vedette country de l’heure et les gens de la région l’adorent. Ce spectacle a assurément attiré une foule record vendredi soir et l’ambiance était tout simplement incroyable », a relaté Vanessa Therrien, coordonnatrice communication et promotion pour le festival, qui a également noté un record d’achalandage samedi soir.

Bien que les différentes compétitions de rodéo représentent un attrait majeur pour la plupart des festivaliers, une diversité d’activités était offerte pour tous les membres de la famille.

« Pour le 5e anniversaire de l’événement, on a ajouté la section Poutine Fest avec différents food trucks. Les gens étaient invités à voter pour leur poutine préférée. En plus de notre place de la famille qui attire les plus jeunes », a expliqué Katrine Lafaille, présidente du Rodéo d’Ayer’s Cliff.

L’arène dans laquelle se déroule l’ensemble des rodéos vrombissait d’amateurs des prouesses extrêmes exécutées par les professionnels provenant d’un peu partout dans la province.

« C’est sûr que chaque année on trouve ça très impressionnant. Ça fait cinq ans qu’on vient assister aux compétitions et on apprécie toujours autant l’expérience », a confié un festivalier arborant fièrement son chapeau digne de ceux portés par John Wayne.

Les organisateurs de l’événement sont heureux de constater que l’événement fonctionne aussi bien d’année en année.

« On est un petit groupe de 15 personnes qui se rencontre chaque mois dans l’année. On est très fier de ce qu’on accomplit et on va continuer d’améliorer notre événement. Ça, c’est certain », a ajouté Mme Therrien.