Le projet de centre de valorisation à Magog est reporté

Le projet de centre de valorisation que souhaitait réaliser la Ressourcerie des frontières à Magog est reporté. La Ville de Magog ignore à quel moment il pourra se concrétiser.
«Nous avons fait les travaux pour préparer le terrain où devait être construit le centre de valorisation, indique la mairesse. La concrétisation de ce projet était prévue en 2017 et on avait réservé de l'argent pour soutenir notre partenaire. Mais la Ressourcerie n'est pas prête à procéder», révèle la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm.
La Ville de Magog désire que l'éventuel centre de valorisation accueille les gros rebuts de ses citoyens et potentiellement d'autres matières encore. Une partie des rebuts seraient réparés et revendus. La Ressourcerie s'efforcerait aussi de recycler des matières qui lui seraient acheminées.
De toute évidence, la municipalité veut laisser plus de temps à sa partenaire. Par contre, la mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, laisse entendre que sa ville sera forcée de trouver une option, advenant que le projet ne puisse se réaliser comme prévu.
«On a déjà un service incroyable à l'écocentre, affirme Mme Hamm. Par contre, il faudra une solution si ça ne marche pas avec la Ressourcerie des frontières. On vit des problématiques avec les gros rebuts en ce moment.»
La mairesse demeure convaincue que le réemploi et la réutilisation sont incontournables au Québec en 2016. «Je crois vraiment à ça. Il faut le plus possible éviter d'envoyer nos matières vers l'enfouissement.»