Le monument du parc des Braves sera restauré

Le monument rendant hommage aux anciens combattants, au parc des Braves de Magog, sera restauré. Il sera de retour au centre-ville plus tard cette année.

D’après la Ville de Magog, le monument datant de 1922 se trouverait dans un état de « dégradation avancée ». Toutes ses composantes, autant la statue et la plaque en cuivre que le socle en granit, seraient fortement dégradées.

Compte tenu de la situation, la Ville de Magog a décidé de faire appel à une entreprise de Terrebonne, plus précisément à Infravert, pour l’exécution des travaux de restauration nécessaires. La municipalité versera une somme de 57 331 $ à la compagnie spécialisée pour son travail.

Afin de diminuer la facture qu’elle aura à assumer, la Ville a demandé une subvention au ministère des Anciens Combattants du Canada. Elle attend présentement une réponse à sa demande de la part d’Ottawa.

Mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, témoigne de son attachement à ce monument. « Il est riche en signification pour plusieurs citoyens et fait partie intégrante du patrimoine historique de notre ville. Il est important de le valoriser puisqu’il rappelle la chance que nous avons de vivre dans un pays où règne la paix », dit-elle.

Représentant George Hill, un illustre soldat canadien, la statue rend hommage à tous les Canadiens qui ont servi pendant les deux Guerres mondiales, au cours de la première moitié du 20e siècle, ainsi que lors de la guerre de Corée.

« Au nom de tous les vétérans de la région, nous remercions la Ville de Magog pour son soutien indéfectible à la mémoire de celles et ceux qui ont donné leur vie pour que nous puissions conserver nos libertés. Cette rénovation témoigne de cet attachement profond. Nous en sommes très fiers et très reconnaissants », déclare Pol Bergevin, brigadier général retraité de la filiale 128 de la Légion royale canadienne.

Une fois les travaux de restauration complétés, le monument reprendra la place qu’il occupe depuis des décennies au parc des Braves. Il est cependant possible que, à plus long terme, il soit déplacé.

« Contrairement à ce qui avait discuté, on ne fera pas de travaux dans le parc des Braves cette année. Mais, le jour où on refera ce lieu, on réfléchira à l’emplacement de la statue », indique Claudia Fortin, directrice des communications et des technologies de l’information à la Ville.