La lettre de démission du maire sera déposée officiellement à la séance ordinaire du 6 août.

Le maire de Wotton démissionne à son tour

Élu aux dernières élections municipales, le maire François Carrier a remis sa lettre de démission mercredi. C’est un climat négatif au sein du conseil municipal qui aurait motivé cette décision. Ce dernier aurait été créé puisque « certains refusaient de collaborer, de comprendre et de prendre leur part de responsabilités », selon ses propos.

« Au début de mon mandat, j’étais très motivé à travailler pour unifier la communauté wottonnaise et aller de l’avant pour développer une harmonie généralisée. […] Malgré les formations suivies par les élus, j’ai vu que certains membres avaient de la difficulté à bien saisir leurs rôles. […] J’en suis venu à la triste conclusion que ce climat persisterait et je ne souhaite pas travailler pour la collectivité dans ces conditions. Finalement, je pense que les élus doivent accomplir leur rôle dans un désir de bien-être collectif. La méchanceté, l’hypocrisie et la méfiance n’ont pas à faire partie des relations entre les gens », pouvait-on notamment lire dans la lettre de M.Carrier qui a suscité de vives réactions de la part des Wottonais sur les réseaux sociaux.

L’ancienne mairesse Katy Cyr a réagi à l’annonce de M. Carrier sur Facebook. « Je suis extrêmement triste d’apprendre ceci, mais je comprends tellement en même temps. Merci François d’avoir été transparent et honnête le temps que tu auras été à la tête de la Municipalité », écrit-elle.

C’est donc le conseiller Donald Grimard qui occupera la fonction de maire suppléant durant les procédures pour élire un nouveau maire.

La lettre de démission du maire sera déposée officiellement à la séance ordinaire du 6 août. À partir de cette date, la municipalité aura quatre mois pour tenir une élection. La date limite est donc fixée au 2 décembre.

Vague de démissions

Cette démission chamboule d’autant plus la population considérant que la directrice générale, Katherine Beaudoin, annonçait elle aussi son départ en mai dernier, bien qu’elle soit encore en poste à temps partiel en attendant l’embauche d’une nouvelle ressource. À cela s’ajoute aussi la démission de l’inspecteur en bâtiment et environnement, Stéphane Raymond. Notons que pour ces deux derniers, c’est un nouvel emploi qui a motivé leur décision.

Notons que lors de la dernière assemblée, tous les membres du comité de loisirs avaient également démissionné. Le flambeau a toutefois rapidement été repris par une citoyenne, Lucie Roy, qui souhaite donner un nouveau souffle au comité.