Vincent Tognon et Marie Courtemanche et leurs enfants Isis-Maëlle et Clarisse se réjouissent de l’avancement des travaux.

Le glamping gagne Racine

L’hiver a été rude, mais les mini habitations Laö Cabines de Racine seront prêtes juste à temps pour les vacances. La neige et le printemps tardif n’ont pas empêché les propriétaires de l’entreprise de défricher et de monter leurs installations qui ouvriront officiellement le 27 juin.

Après dix ans de rêve et deux ans de travail, les entrepreneurs Vincent Tognon et Marie Courtemanche se réjouissent de voir leur projet se concrétiser. « On est en plein chantier ! La première journée, on avait envie de pleurer. On avait de la neige jusque par-dessus les genoux partout dans la forêt. Il a fallu commencer par déneiger avant de commencer à construire. On a vécu le froid et la pluie. C’est quand même difficile, mais l’équipe d’entrepreneur est motivée. Elle réussit à bien travailler malgré la température », exprime Mme Courtemanche, le sourire aux lèvres.

Laö Cabines, c’est six petits chalets sur pilotis qui réduiront ainsi leur impact écologique et offrant une vue sur les montagnes avoisinantes. Deux cabines mobiles LABSÖLU permettront de profiter d’un séjour en groupe, avec chacun sa chambre séparée, livrée selon le désir des clients. Le mobilier VÜ peut se sortir sur le balcon et le lit s’agrémente des étoiles comme plafond.

Les huit mini habitations écotouristiques et des sites de camping en forêt sont installés sur un terrain de 66 acres, adjacent à l’agrandissement du parc Orford et à la Réserve naturelle du Lac Brais. L’entreprise offre quatre kilomètres de sentiers aménagés, le tout sillonné de ruisseaux, décorés de caps rocheux, de deux étangs et d’un lac sauvage. Les vacanciers pourront observer la faune et la flore avoisinante.

« On voulait quelque chose de différent, d’insolite, afin que les gens puissent vivre une expérience. Ça fait longtemps qu’on y rêve, on a accumulé des images de glamping un peu partout au travers le monde durant 10 ans. Ce qui nous faisait triper, c’était la tendance scandinave très ouverte sur la nature, vitrée, contemporaine », explique la copropriétaire de l’entreprise.

Rappelons que les propriétaires, tombés sous le charme de l’endroit dès la première visite, souhaitent en plus combler une lacune en hébergement omniprésente dans le Val-Saint-François depuis des années.

« Il y a très peu d’hébergement dans la MRC. Les gens sont contents qu’on arrive, on est comme des pionniers. Racine est actuellement bouillonnante. Plein de belles entreprises s’y installent. Il y a même un spa juste à côté. L’hébergement va amener l’achalandage encore plus fort », mentionne-t-elle, ajoutant que les Sentiers de l’Estrie, l’escalade, la plage et une piste cyclable sont à quelques pas de l’emplacement. De la location de planche à pagaie sera proposée par l’entreprise.

Quelques terrains de camping sont également disponibles sans service pour les tentes, et d’autres avec services pour les VR et les petits VR de type Westfalia.

Prix

Par ailleurs, Laö Cabines n’est pas encore en service, mais peut tout de même se vanter d’avoir remporté un prix au concours OSEntreprendre Estrie. L’entreprise a remporté la palme dans la catégorie Création d’entreprise, service aux individus. Elle représentera maintenant l’Estrie au niveau national. « D’avoir gagné en Estrie, c’est valorisant, motivant. On se sent plus soutenus. C’est tout un travail de démarrer cette entreprise. Tout au long du cheminement, des gens nous approchaient pour réserver. Ça donnait une bonne tape dans le dos », résume-t-elle, impatiente de l’ouverture.

Plus d’informations au laocabines.ca. Avec Claude Plante