René Doyon

Le financement de l’Observatoire encore loin d’être assuré

L’avenir de l’Observatoire du Mont-Mégantic semble une fois de plus menacé.

Le directeur général de l’Observatoire du Mont-Mégantic, René Doyon, a confirmé à La Tribune que sa préoccupation est bien réelle concernant le financement de son organisme, encore une fois loin d’être assuré.

On se souviendra que depuis 2009, toute la région de Mégantic s’est mobilisée pour assurer le financement de l’Observatoire, qui constitue l’équivalent de la Tour Eiffel en terme d’attraction scientifique et touristique, pour rappeler une image souvent évoquée dans la région.

L’Observatoire avait même été menacée de fermeture, en 2009, à la suite de l’annonce, par le gouvernement de Stephen Harper, de la coupure de sa subvention de fonctionnement. Le tollé alors soulevé avait permis d’obtenir par la suite que la subvention soit votée et confirmée à tous les deux ans, par le même gouvernement qui était revenu sur sa position.

«La subvention de deux ans arrivera à son échéance le 31 mars 2019. Nous sommes en discussion avec les deux paliers de gouvernement, provincial et fédéral. Nous ne voulons pas nous réveiller à un mois de l’échéance pour annoncer une subvention ou notre fermeture. En septembre 2018, il faut annoncer quelque chose et c’est possible que nous soyons obligés d’annoncer que nous fermons, si nous n’avons pas obtenu de réponse. Mais il y a des considérations légales... Nous proposons au gouvernement un plan de financement provincial-fédéral sur cinq ans, nous n’avons pas encore de réponse», a indiqué René Doyon, en entrevue téléphonique.

Le directeur ajoute que son conseil d’administration devra adopter une résolution en fonction de la réponse qui suivra de la part des gouvernements. «Nous avons de bonnes discussions et il y a lieu de croire que le financement sera au rendez-vous», a-t-il conclu avec optimisme.

Le député Pierre-Luc Dusseault intervient en Chambre

Par voie de communiqué de presse, le député de Sherbrooke, Pierre-Luc Dusseault, a fait savoir qu’il a interpellé hier le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, lors de la période de questions, au sujet du financement de l’Observatoire.

«On se souvient tous de la promesse solennelle des libéraux fédéraux lors de la campagne électorale de 2015 et qui visait à assurer un financement stable et à long terme à l’Observatoire du Mont-Mégantic. La ministre et députée libérale de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, n’a toujours pas livré la marchandise sur ce dossier», a-t-il déclaré.

«L’Observatoire est encore une fois menacé de fermeture en raison de l’inaction des libéraux. Pire encore, le gouvernement actuel refuse de reconnaître l’importance nationale et internationale de cette institution reconnue et appuyée par la NASA et l’Agence spatiale canadienne», continue M. Dusseault.

Il rappelle l’importance des infrastructures scientifiques que l’on trouve à l’Observatoire, dont le seul télescope en milieu universitaire permettant la formation des astrophysiciens. «Toute la région s’est mobilisée afin de défendre une institution aussi importante au point de vue éducatif et scientifique, mais aussi en tant que vecteur d’une activité touristique qui a des impacts économiques importants(…). Le gouvernement attend-t-il que l’Observatoire soit fermé pour enfin réagir?», a-t-il conclu à la Chambre des communes.