La ministre Marie-Claude Bibeau a visité l'entreprise acéricole de Tina Desmarais et de Philip Lanciaux à Saint-Herménégilde.

Le fédéral vient en aide aux acériculteurs

Alors que la sève s’écoule enfin des érables de la région, le gouvernement fédéral annonce une aide financière pour la mise en marché du sirop sur les marchés internationaux.

Présente à Saint-Herménégilde en Estrie vendredi, la ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire Marie-Claude Bibeau a annoncé un investissement de plus de 2,2 millions de dollars pour aider les producteurs de sirop d’érable du Québec à stimuler la demande et à faire la promotion du sirop d’érable canadien à l’étranger.

Cet investissement permettra à l’industrie du sirop d’érable d’accroître et de diversifier ses exportations et de tirer parti des débouchés pour le sirop d’érable sur les marchés existants et émergents du Royaume-Uni, de l’Allemagne, du Japon et de la Chine, a indiqué la députée de Compton-Stanstead.

Au Royaume-Uni, des activités de publicité et de promotion seront développées dont l’élaboration de nouvelles recettes et l’utilisation des influenceurs pour faire connaître les produits de l’érable. Le partenariat conclu avec la Royal Academy of Culinary Arts et le réseau universitaire permettra de créer un lien entre les produits de l’érable et la gastronomie. 

Des activités promotionnelles similaires seront développées en Allemagne. L’association à un chef renommé qui participera à des évènements donnera «une visibilité de choix» aux produits de l’érable.  

De plus, une étude de faisabilité du commerce électronique au Japon sera effectuée afin de mettre en place un plan d’action. 

Du côté de la Chine, une étude de marché sera réalisée afin d’identifier des tactiques et des stratégies marketing en ligne pour rejoindre et promouvoir la consommation régulière des produits de l’érable. 

« Les producteurs de sirop d’érable du Canada sont réputés mondialement pour la saveur et la qualité exceptionnelles de leurs produits. Cet investissement renforcera davantage les marchés existants et permettra d’ouvrir de nouveaux marchés internationaux, tout en favorisant la croissance de notre économie et la création d’emplois bien rémunérés pour notre classe moyenne », a souligné Mme Bibeau.

Pour sa part, Serge Beaulieu, président des Producteurs et productrices acéricoles du Québec, a applaudi l’annonce. « Les producteurs du Québec sont reconnaissants de recevoir ce financement de 2,2 millions de dollars d’Agriculture et Agroalimentaire Canada», affirme-t-il dans un communiqué de presse.

«La somme permettra l’accroissement des ventes de sirop d’érable dans des marchés très prometteurs tels l’Allemagne, le Royaume-Uni, le Japon et la Chine. Ce financement s’inscrit directement dans l’objectif phare du plan stratégique 2018-2023 de notre organisation, qui consiste à augmenter les ventes de notre or blond de 66 % durant cette période. » 

Cet investissement de 2,2 millions de dollars provient du programme Agri-marketing du Partenariat canadien pour l’agriculture. Le Partenariat canadien pour l’agriculture est un investissement de trois milliards de dollars sur cinq ans des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, qui vise à renforcer le secteur agricole et agroalimentaire.

L’industrie acéricole canadienne produit environ 78 % du sirop d’érable consommé dans le monde et se classe au premier rang mondial pour la production de produits de l’érable, soutient-on par ailleurs. Plus de 90 % du sirop d’érable canadien est produit au Québec.

En 2018, le Canada a exporté des produits de l’érable pour une valeur estimative de 405 millions de dollars.