À Sherbrooke, la traditionnelle opération rasoir devait avoir lieu le 31 mai au Carrefour de l’Estrie. L’événement de Leucan a été repoussé à l’automne.
À Sherbrooke, la traditionnelle opération rasoir devait avoir lieu le 31 mai au Carrefour de l’Estrie. L’événement de Leucan a été repoussé à l’automne.

Le Défi têtes rasées sur « Facebook live »

SHERBROOKE — L’équipe de Leucan Estrie a dû faire preuve d’imagination pour revoir son Défi têtes rasées en soutien aux enfants atteints de cancer. Que cela ne tienne, on rase les cocos à distance!

On a dû se tourner vers la technologie, puisque les rassemblements sont interdits pour stopper la propagation du coronavirus, explique Karine Fontaine, directrice régionale de Leucan.

« Nous avons dû nous adapter. Nous avons trouvé un plan B. Les gens qui le veulent le font à distance. Ils continuent à encourager la cause en amassant des sous », dit-elle.

« S’ils préfèrent, les participants peuvent attendre à l’automne, alors que nous pensons tenir nos événements têtes rasées en public. Pour le moment, nous n’avons pas de dates précises. Nous voulons voir si nous pourrons tenir les événements à l’extérieur. »

La traditionnelle opération rasoir de Sherbrooke devait avoir lieu le 31 mai au Carrefour de l’Estrie. L’événement de Magog était prévu pour le 28 juin. Tout a été reporté. Les centres commerciaux ont été fermés temporairement et les attroupements sont interdits.

Mais il est toujours possible d’être connectés et solidaires avec les enfants atteints de cancer. Leucan invite la population à s’inscrire au Défi têtes rasées Leucan et à partager leur expérience sur les médias sociaux via des photos ou une vidéo en direct, en présence virtuelle de leur entourage, exprime Mme Fontaine.

« Les gens se rasent à la maison et se filment ou se prennent en photo. Ils partagent cela sur les réseaux sociaux. Ils se lancent des défis. Certains font des montages vidéo. Ça devient très intéressant », se réjouit-elle.

« Les gens peuvent trouver des manières de le faire de façon personnelle. D’autres font des lives sur Facebook en donnant rendez-vous à leur monde à une date et à une heure précise. Certains récoltent de gros montants! Nous sommes surpris du résultat. »

Mme Fontaine ne pouvait dire si ce changement imprévu nuira à la récolte de fonds destinés à l’organisme. Elle préfère attendre la suite des choses, à savoir si les braves acceptant de se faire couper les cheveux choisiront de le faire à distance ou attendront de le faire en public l’automne prochain. Habituellement, la séance de rasage qui se tient à Sherbrooke permet de récolter environ 60 000 $, répond-elle.

Laucan rapporte que plus de 21 personnes de la Montérégie ont participé, le 25 mars dernier, au Défi têtes rasées en simultané dans le confort de leur maison pour soutenir Julien Tremblay, 8 ans, qui a reçu un diagnostic de leucémie aiguë lymphoblastique le 28 février dernier. Un montant de près de 35 000 $ a été amassé. Une vidéo de ce Défi est disponible sur la page Facebook du Défi têtes rasées Leucan.  

Le cancer pédiatrique ne prend jamais de pause, ajoute l’organisme. Même si plusieurs entreprises ont dû cesser leurs activités pour réduire la propagation de la COVID-19, la mission de Leucan n’est pas en pause. Au Québec, près d’un enfant par jour reçoit un diagnostic de cancer ou de récidive. Si les mesures de confinement durent un mois, près de 30 familles recevront cette terrible nouvelle.  

Le Défi têtes rasées Leucan est une activité de financement majeure qui mobilise la communauté dans un élan de solidarité afin d’offrir des services aux familles d’enfants atteints de cancer. C’est aussi un geste de soutien envers les enfants qui subissent, lors de la chimiothérapie, une modification de leur image corporelle par la perte des cheveux.