La coupe du ruban protocolaire pour l’inauguration du Centre de la petite enfance (CPE) Papillon-Lune a eu lieu avec Kayla et Caleb, deux enfants qui profitent déjà du service de garde du CPE Papillon-Lune, au centre, et, de gauche à droite, Mathieu Lacombe, ministre de la Famille du Québec, Mireille Chabot, directrice générale du CPE Sous les Étoiles, qui tient les ciseaux, Julie Morin, mairesse de Lac-Mégantic, et François Jacques, député de Mégantic.

Le CPE Papillon-Lune : une ressoures pour les horaires atypiques

Les parents de jeunes enfants de Lac-Mégantic ont maintenant accès à un service de garderie avec horaire atypique de soir, un as dans leurs cartes d’avantages pour les appuyer dans leurs efforts de conciliation travail-famille et un service réclamé depuis longtemps.

En effet, le Centre de la petite enfance (CPE) Sous les Étoiles vient d’inaugurer son quatrième point de service dans l’édifice Le Concerto, au centre-ville de Lac-Mégantic, sous l’appellation CPE Papillon-Lune. 

Il offrira 42 places subventionnées, pour 10 poupons et 32 places pour enfants de 18 mois à 5 ans, en mode multiâge. La particularité sera d’offrir un service étendu à des heures plus irrégulières, au bénéfice des parents qui travaillent aussi à des heures irrégulières. « Dès l’automne, un nouveau service de nuit et de fin de semaine sera offert, ce qui contribuera également à l’attraction et à la rétention de la main-d’œuvre dans la région », a spécifié Mireille Chabot, directrice générale du CPE Sous les Étoiles.

L’activité d’inauguration a débuté avec un bref historique du projet, qui a exigé beaucoup d’efforts et de persévérance, selon Mme Chabot.

« Nous avons procédé à l’analyse des besoins des familles, à l’union des forces communautaires pour une campagne de financement de neuf mois qui a amassé 1,4 million $, pour ce projet rassembleur », a-t-elle confié.

L’activité s’est déroulée en présence du ministre de la Famille du Québec, Mathieu Lacombe, qui s’est dit intéressé à venir voir de ses propres yeux tout le travail effectué pour ce projet qui est dans l’air depuis 2013.

« Vous avez su vous retrousser les manches, toute la communauté était derrière vous, c’est un beau projet qui s’est concrétisé… Nous sommes heureux d’avoir contribué par un montant de 135 748 $ pour la réalisation de votre projet vraiment inspirant, qui permettra de développer le plein potentiel de vos enfants », a confié le ministre Lacombe.

Le député de Mégantic, François Jacques, a pour sa part répété quatre ou cinq fois le mot grandiose pour qualifier le projet, « grandiose pour les enfants, qui pourront ainsi apprendre, grandir, jouer et rire, tout en développant leurs habiletés, grandiose pour le centre-ville, un projet synonyme de vie dans l’environnement et qui répond aux besoins des travailleurs ».

La mairesse Julie Morin, quant à elle, a surtout félicité toutes les personnes qui ont mis la main à la pâte pour réaliser le projet. « J’ai moi-même trois enfants, je connais les besoins. On dit souvent que l’école est la priorité, mais on ne parle pas assez des 0-5 ans, et des impacts majeurs pour la suite, le primaire, le Centre d’études collégiales de Lac-Mégantic et le Centre de formation professionnelle, ce qui permet à nos jeunes de rester dans la région. »