Le Collège Massawippi, situé à Ayer’s Cliff, ferme définitivement ses portes en raison d’un manque d’inscriptions.
Le Collège Massawippi, situé à Ayer’s Cliff, ferme définitivement ses portes en raison d’un manque d’inscriptions.

Le Collège Massawippi ferme ses portes

Le Collège Massawippi, situé à Ayer’s Cliff, ferme définitivement ses portes en raison d’un manque d’inscriptions.

C’est le conseil d’administration de l’établissement, fondé en 1948, qui a pris la décision de mettre la clé sous la porte.

Par voie de communiqué, la direction du collège mentionne que depuis quelques années le taux d’inscription était en baisse, et ce, malgré les efforts de mobilisation. Le nombre d’élèves inscrits ne permettait pas à l’école secondaire privée d’assurer un équilibre financier.

La pandémie de la COVID-19 a freiné tous les efforts de recrutement de l’institution scolaire à l’international. Le Collège Massawippi avait un partenariat avec plusieurs collèges français afin de recruter de nouveaux élèves.

« Cette décision de fermeture est extrêmement douloureuse pour l’ensemble de l’équipe. Mais compte tenu de l’incapacité de notre Collège à garantir durablement sa pérennité, cette fermeture était l’unique décision responsable à prendre. Nous avons tout tenté pour permettre à nos élèves de conserver une stabilité scolaire, ce qui explique que nous devons annoncer cette nouvelle si tard en juin. Nous espérons que chacun de nos élèves, forts des apprentissages et de l’accompagnement que nous lui avons offert, poursuive dans la voie de la réussite scolaire et de l’épanouissement, ce qui a été notre principale préoccupation pendant toutes ces années et reste aujourd’hui notre souhait le plus cher », a écrit le conseil d’administration aux parents.

La direction soutient que les familles seront accompagnées afin de faciliter tout le processus entourant l’inscription des élèves dans une nouvelle école secondaire pour la prochaine rentrée scolaire.

Selon les dernières informations sur le site, le Collège Massawippi accueillait 150 élèves, garçons et filles, de la première à la cinquième secondaire. La résidence scolaire était ouverte aux garçons.

L’établissement, qui s’appelait Collège Servite, avait changé de nom pour Collège Massawippi ces dernières années.

Rappelons que le cabinet d’avocats Kugler Kandestin avait déposé une demande d’action collective de plus de 15 millions $ qui vise le Collège Servite (rebaptisé Massawippi) ainsi que la congrégation des Servites de Marie. La firme montréalaise allègue que de nombreuses agressions sexuelles ont eu lieu à l’intérieur des murs de cette école entre 1960 et 2000.

Le procès du père Jacques Desgrandchamps, qui a enseigné au Collège Notre-Dame-des-Servites, durant les années 1970, avait initialement été prévu en avril, avant la pandémie.

Il est accusé d’attentat à la pudeur et de grossière indécence envers un mineur pour des faits qui se seraient produits dans les années 70.

Cette fermeture survient un an après celle du Collège du Sacré-Cœur, qui était situé sur la rue Belvédère Nord à Sherbrooke. L’édifice a été racheté par le Séminaire de Sherbrooke, qui est en voie d’aménager son campus collégial. L’école primaire des Arbrisseaux de Compton avait aussi fermé ses portes en 2012.