Long de plus de 150 kilomètres, le Circuit de l’abbaye deviendra une réalité l’été prochain dans la MRC de Memphrémagog. Sur la photo, on reconnait la directrice générale d’Action Memphré-Ouest, Marie Beaupré, ainsi que le frère Luc Lamontagne.

Le Circuit de l’abbaye verra le jour

Parcourir de longues distances à la marche ou en courant n’a jamais été autant en vogue au Québec. Souhaitant profiter de la popularité de ce type d’activité, un groupe de municipalités de la MRC de Memphrémagog veut proposer un circuit de marche d’environ 150 kilomètres aux mordus de randonnée d’ici et d’ailleurs.

Baptisé le Circuit de l’abbaye, la future boucle de marche devrait être officiellement créée au cours des prochains mois. Les randonneurs qui s’engageront sur celle-ci traverseront les municipalités de Saint-Benoît-du-Lac, Austin, Potton, Bolton-Est, Saint-Étienne-de-Bolton, Stukely-Sud, Eastman et Orford. L’organisme Action Memphré-Ouest a été chargé de mettre en œuvre le projet.

La majestueuse abbaye Saint-Benoît-du-Lac sera à la fois le point de départ et d’arrivée du circuit. Les randonneurs pourront laisser leur voiture sur place pendant leur longue marche à travers les villages du secteur ouest de la MRC de Memphrémagog.

« Ça prend du stationnement pour que les gens puissent garer leur auto et on en a beaucoup à l’abbaye. On est donc un endroit propice pour jouer le rôle de point de départ et d’arrivée », note le frère Luc Lamontagne.

Le frère Lamontagne rappelle par ailleurs que Saint-Benoît-du-Lac a souvent accueilli des marcheurs depuis l’établissement de la congrégation à laquelle il appartient en bordure du lac Memphrémagog. « Le pèlerinage gravite toujours autour des monastère », note-t-il.

Évidemment, l’abbaye apportera beaucoup au nouveau circuit, qui cherche à mettre en valeur le patrimoine bâti, naturel et religieux de toute une région. « C’est un emblème. Elle nous offre une grande visibilité et elle a un pouvoir d’attraction important. Peut-être même qu’elle peut nous donner un rayonnement à l’international », fait valoir Marie Beaupré, directrice générale de l’organisme Action Memphré-Ouest.

Routes peu fréquentées
Les marcheurs avanceront principalement sur des routes peu fréquentées de la région de Memphrémagog. Ils se déplaceront parfois sur des chemins plus importants, mais simplement sur de courts tronçons.

« J’ai moi-même fait les deux premières étapes et je suis en mesure de témoigner que, la majeure partie du temps, on marche sur des routes où il n’y a pas de voiture. C’est très tranquille », souligne Luc Lamontagne.

Outre l‘abbaye Saint-Benoît-du-Lac, les randonneurs pourront apercevoir les monts Owl’s Head et Orford en marchant le long du circuit. Les cœurs villageois des différentes municipalités traversées constituent également des lieux qui devraient retenir l’attention des marcheurs.

« Il y a plusieurs points de vue intéressants le long du circuit. On aurait pu créer des sentiers dans la forêt comme on en retrouve à divers endroits, mais c’est plus facile de faire l’observation de beaux paysages lorsqu’on reste sur le réseau routier existant. C’est pour ça qu’on a opté pour cette deuxième option », remarque Marie Beaupré.

Mme Beaupré ajoute dans la foulée que les « amateurs de marche longue distance connaissent bien la randonnée sur chemins de campagne ». On ne risque donc pas de déstabiliser l’une des principales clientèles visées en lui proposant une expérience avec laquelle elle n’est pas familière.

Des étapes
Puisque le circuit s’étirera sur une distance de plus de 150 km, les gens seront forcés de s’arrêter pour dormir à quelques reprises. Les concepteurs du Circuit de l’abbaye s’attendent à ce que huit à 10 jours s’écoulent entre le départ et l’arrivée de la majorité des randonneurs.
Durant leur périple à pied, les personnes qui emprunteront le Circuit de l’abbaye auront la possibilité de s’arrêter dormir dans les gîtes du passant, les auberges ou les campings qu’elles trouveront ici et là.

« On a créé les étapes du circuit en fonction des lieux d’hébergement et des services existants sur le territoire ciblé. Éventuellement, on espère que des hébergements et d’autres infrastructures d’accueil s’ajouteront pour rendre l’expérience des marcheurs encore plus plaisante. »

Bien que le Circuit de l’abbaye ne deviendra réalité que dans quelques mois, des « testeurs » ont déjà commencé à le parcourir. Les commentaires reçus jusqu’à présent de la part de ces collaborateurs seraient « très positifs », assure Marie Beaupré.