Le CHSLD Wales de Cleveland a reçu une offre de financement de quelques millions de la part du ministère de la Santé. Cela pourrait bien assurer sa survie.

Le CHSLD Wales est sauvé

Le ministre de la Santé Gaétan Barrette a proposé une aide financière de quelques millions dollars qui devrait assurer la survie du Centre d'hébergement et de soins de longue durée Wales de Cleveland. Cette proposition survient après que la direction de l'établissement et la députée de Richmond Karine Vallières aient rencontré le ministre pour la quatrième fois lundi.
En décembre dernier, le CHSLD Wales inc. avait lancé un appel à l'aide pour obtenir un financement récurrent et permanent afin d'assurer son avenir. Depuis cinq ans, l'établissement a cumulé une dette de 1,7 million de dollars qu'il devra rembourser avant la fin de l'année financière en cours.
« C'est mon meilleur coup depuis mon arrivée en 2012. C'est comme un coup de circuit, tous mes joueurs sont sur les buts et je frappe au champ. C'est un grand chelem », lance Karine Vallières, heureuse de la tournure que prend le dossier qu'elle mène depuis 2015.
Si le montant de l'entente n'a pas encore été annoncé, la députée affirme que, pour sa part, les objectifs de financement sont atteints. On parlerait de quelques millions de dollars. Même son de cloche de la part de Brendalee Piironen, directrice du CHLSD Wales inc.
« On est vraiment positivement surpris! » laisse-t-elle tomber. Le montant dont il est question permettrait en effet de répondre aux attentes fixées. Parmi celles-ci, elle désirait obtenir l'équité pour les résidants ainsi que les employés.
« C'est une situation exceptionnelle et on a trouvé des solutions exceptionnelles », estime Mme Vallières.
La complexité de ce dossier réside dans le fait que le CHSLD Wales inc., un organisme à but non lucratif, offre les mêmes soins que ceux dispensés dans un CHSLD public. Son statut l'empêchait toutefois de recevoir une aide financière équivalente de la part de Québec. Ayant reçu plusieurs prix de reconnaissance, dont le Bronze dans la catégorie Qualité et projet des Prix Canada pour l'excellence, les dirigeants du Centre d'hébergement s'expliquaient mal que la porte du financement public leur soit fermée.
Cette situation pourrait bien être chose du passé.
En attente d'approbation
L'offre est donc lancée, mais le conseil d'administration de la résidence doit encore l'approuver. Des conditions et des exigences sont inhérentes à ce financement et c'est ce qui devra être analysé avant d'accepter l'entente. Une rencontre de suivi est prévue à la fin du mois.
Notons qu'une autre entente avait été proposée puis refusée en juin dernier lors d'une autre discussion avec M. Barrette. Karine Vallières tenait toutefois à persévérer le résultat des nombreux efforts mis dans le dossier qui a été annoncé lundi soir.
« C'est une annonce majeure pour la santé dans le Val-Saint-François, mais surtout pour les anglophones en Estrie qui tiennent au CHSLD Wales », laisse-t-elle entendre.