Le centre-ville de Magog charme

MAGOG — Les commerçants de la rue Principale, les élus locaux ainsi que les résidents de la municipalité semblent tous charmés par la nouvelle apparence du centre-ville de Magog.

La majeure partie des travaux réalisés au centre-ville de Magog, ces derniers mois, ont été exécutés durant l’année 2019. Mais il était prévu que le chantier ne serait pas complété avant le printemps 2020. Des employés de l’entreprise Lapalme et fils ont donc été à l’œuvre dans cette portion de la ville après la fonte des neiges en mars.

Entre autres, les poteaux électriques en bordure d’une longue section de la rue Principale ont été retirés et les conduites dans le sol ont été remplacées. Les trottoirs ont de plus été reconstruits et élargis, sans compter que le mobilier urbain a été rajeuni.

La Ville de Magog a investi plus de 20 millions $ dans son projet de revitalisation du centre-ville, lequel était espéré par des intervenants locaux depuis plus de 10 ans quand les travaux se sont amorcés l’an dernier.

Bruno Cloutier

Propriétaire de la boutique Scrupule et cie située au centre-ville de Magog, Bruno Cloutier se montre enthousiaste lorsqu’on lui demande son opinion au sujet du résultat obtenu au terme des travaux complétés.

« C’est très beau. Ça a été très difficile pour nous, les commerçants, l’an dernier. Mais il fallait le faire. Le mobilier urbain et le pavé installé au sol sont vraiment très bien. L’ensemble a beaucoup de gueule », affirme M. Cloutier.

D’ailleurs, selon ce commerçant, l’achalandage touristique serait déjà en hausse au centre-ville malgré la pandémie. « On voit le tourisme reprendre. Les gens aiment notre ville depuis longtemps et là on rencontre à nouveau des visiteurs de Montréal, Québec et Victoriaville, notamment », souligne-t-il.

Carole Martin

Pour sa part gérante chez White Horse boutique, Carole Martin soutient que les commerces de la rue Principale ont toujours eu la cote. Et elle croit visiblement que les travaux effectués leur permettront de continuer à tirer leur épingle du jeu pendant des années encore.

« Personnellement, j’aurais aimé qu’on opte pour un style Nouvelle-Angleterre. Mais je trouve que l’enfouissement des fils électriques qu’il y avait sur la rue Principale est un gros plus, c’est incroyable! Et les clients sont contents des aménagements. Ils trouvent que Magog est avant-gardiste. On fera sûrement l’envie de plusieurs », lance Mme Martin.

Sara-Ève Patry

Travaillant comme gérante pour le Fleuriste Lily-Rose, Sara-Ève Patry attire en outre l’attention sur les larges trottoirs qui bordent désormais la rue Principale. « J’aime beaucoup les trottoirs et le mobilier urbain. Et les arbres qui ont été ajoutés mettent de la vie », dit-elle.

Mme Patry déplore toutefois que le nombre de cases de stationnement ait diminué, ce qui d’après elle aura des conséquences néfastes en période de fort achalandage. « Puis il y a les nouveaux horodateurs qui donnent de la misère aux aînés », remarque-t-elle.

Hamm trouve le résultat « magnifique »

La mairesse de Magog, Vicki-May Hamm, est extrêmement satisfaite du résultat obtenu au terme de l’imposant chantier réalisé au centre-ville de Magog. « Ce qui a été fait est magnifique! », lance-t-elle.

Mme Hamm se rappelle fort bien que sa municipalité a été forcée de repenser complètement le projet de revitalisation qu’elle avait concocté, parce que les coûts étaient trop importants au terme du premier appel d’offres. Mais elle n’a pas le sentiment que le projet finalement livré est en-deçà des attentes. « La thématique a été respectée malgré la diminution du budget », soutient-elle.

La disparition des poteaux électriques ainsi que l’intersection des rues Merry et Principale figurent parmi les éléments qui ressortent le plus au centre-ville depuis la fin des travaux.

« Les larges trottoirs sont par ailleurs un avantage durant la période actuelle parce qu’ils facilitent la distanciation sociale. On ne pouvait pas se douter qu’on aurait une pandémie en ce moment, mais ces trottoirs sont parfaits dans les circonstances. »

Impliquée à fond dans ce projet de revitalisation durant des années, la conseillère municipale Diane Pelletier affirme pour sa part qu’elle est « très contente » que le chantier soit terminé. « Je suis satisfaite et fière. Enfin, on en est là. Je n’aurais jamais pensé que ce serait si long », envoie-t-elle.

Mme Pelletier a fait son entrée au conseil municipal de Magog en 2009 et, dès ses premiers pas en politique municipale, elle a plaidé en faveur de la réalisation de travaux majeurs au centre-ville.

Si elle affiche sa satisfaction, la conseillère municipale affirme qu’il reste toujours des travaux à réaliser au centre-ville. « Le parc des Braves et son stationnement restent une verrue. Mais ça n’affectera pas la vitalité du secteur. »