L’Archidiocèse de Sherbrooke recommande d’annuler les mariages prévus au cours des prochains mois en Estrie.
L’Archidiocèse de Sherbrooke recommande d’annuler les mariages prévus au cours des prochains mois en Estrie.

L’Archidiocèse demande de repousser les mariages prévus cet été

Avec les restrictions gouvernementales concernant les rassemblements, il devient difficile de garantir la tenue des mariages dans les églises de l’Archidiocèse de Sherbrooke pour les prochains mois.

L’Archidiocèse de Sherbrooke recommande aux paroisses d’annuler les mariages prévus au cours des mois de mai, juin, juillet et août 2020.

«C’est donc avec regret que l’organisation suggère fortement de reporter à l’année prochaine tous les mariages prévus au cours de l’été 2020», annonce-t-on.

«Pour les mariages fixés après le 31 août 2020, la situation sera réévaluée et les mesures seront prises en conformité avec les directives gouvernementales.»

Les paroisses ont été invitées à contacter les couples qui projetaient de se marier dans l’une de leurs églises afin d’envisager une nouvelle date en 2021, précise-t-on dans un message publié sur la page Facebook de l’Archidiocèse de Sherbrooke.

Rappelons qu’afin de limiter la propagation de la COVID-19, le gouvernement du Québec a exigé l’annulation de tous les rassemblements, festivals et événements qui doivent avoir lieu dans la province et ce, jusqu’au 31 août 2020. 

«L’Archidiocèse souhaite ainsi assurer la santé de toutes les personnes qui fréquenteront les églises de son territoire», commente-t-on.

À la mi-mars, l’Archevêché de Sherbrooke, à l’invitation de l’Assemblée des évêques du Québec, demandait aux pasteurs de communiquer avec les familles qui avaient prévu une célébration de baptême, de funérailles ou de mariage dans les semaines suivantes pour leur demander de reporter l’événement.