L'actualité en bref

Valoris poursuit ses activités

Valoris, la Régie intermunicipale du centre de valorisation des matières résiduelles, maintient ses activités qui sont jugées essentielles. Il s’agit du contrôle de l’accès au site de Bury, la pesée, l’enfouissement des déchets, le transbordement et le transport des déchets et des matières organiques par l’intermédiaire du centre de transfert de Sherbrooke et la valorisation des matières résiduelles organiques. 

La ligne de traitement des résidus de construction, rénovation et démolition est arrêtée. Ces résidus provenant des écocentres, notamment, seront traités de nouveau quand les conditions le permettront.

Un particulier qui disposera lui-même de ses résidus de construction, de rénovation ou de démolition chez Valoris devra assumer tous les coûts qui y sont associés à son arrivée sur le site. 

Les séances du conseil d’administration de Valoris se tiendront par ailleurs à huis clos jusqu’à nouvel ordre, par mesure de prévention, mais une vidéo des rencontres, dont la prochaine est prévue jeudi, sera déposée sur le site valoris-estrie.com. Les citoyens qui souhaitaient poser une question à la période des questions peuvent s’adresser aux membres du C.A. avant midi jeudi (26 mars), à communication-valoris@hsfqc.ca.  Jonathan Custeau

+

Un groupe s’est formé dans la région de Magog pour venir en aide aux personnes dans le besoin en raison de la crise du coronavirus.

Un groupe d’entraide «Tissée serrée»

Un groupe d’entraide Facebook s’est formé dans la région de Magog pour soutenir des personnes en difficultés pendant la crise de la COVID-19.

Baptisé «Tissée serrée », ce groupe a été créé pour les Magogois qui désirent offrir de l’aide ou qui en ont besoin. Il vise à mettre en contact les citoyens qui ont la volonté de s’entraider.

La Ville de Magog encourage les citoyens à prendre part aux différentes discussions qui ont lieu dans ce groupe. Afin de préserver un climat de courtoisie, certaines règles de conduite doivent toutefois être respectées, précise-t-on. 

Ainsi, toutes publications et tous commentaires dénonçant une personne ne respectant pas les directives du gouvernement du Québec seront supprimés. 

Quelques minutes après la création du groupe, des personnes s’offraient notamment pour faire des achats, promener des chiens ou rendre divers services pouvant alléger le quotidien de personnes souffrant de cette crise.  Claude Plante