Au-delà de la facture, c'est l'emplacement projeté de la caserne qui pose problème pour un groupe de citoyens, qui le juge trop proche de la voie ferrée à quelques pas du Musi-Café, sur un terrain délimité aussi par la rivière Chaudière.

Lac-Mégantic pourra aller de l'avant avec une nouvelle caserne de 4,3 M$

La Ville de Lac-Mégantic pourra aller de l'avant dans son projet de construction d'une caserne de 4,3 M$, dont l'emplacement était contesté par certains citoyens.
Seulement 114 citoyens ont signé le registre pour demander un scrutin référendaire, lundi au greffe de Lac-Mégantic, à l'hôtel de ville. Il aurait fallu 500 signatures pour obliger la Ville à consulter la population. Lors de la dernière séance régulière du conseil, les élus ont adopté cinq règlements d'emprunts, dont le principal concernait une nouvelle caserne.
Avant même la fin de la tenue du registre, Jonathan Santerre a signalé sur son site Carré Bleu que cette séance de signature de registre serait illégale, à cause de l'intervention et de la présence du maire Jean-Guy Cloutier.
Au-delà de la facture, c'est l'emplacement projeté de la caserne qui pose problème pour un groupe de citoyens, qui le juge trop proche de la voie ferrée à quelques pas du Musi-Café, sur un terrain délimité aussi par la rivière Chaudière.
Sur son site Internet, la Ville de Lac-Mégantic a publié un communiqué afin de rassurer les citoyens. Les autorités de la Ville insistent sur le fait qu'un meilleur temps de réponse serait assuré à partir du centre-ville, selon les analyses, car l'enjeu principal serait la rapidité d'intervention, pour assurer la sécurité des citoyens. Comme les pompiers de Lac-Mégantic sont volontaires, ils ne résident pas à la caserne. Il est donc important que plusieurs voies d'accès s'offrent à eux pour rallier la caserne, par deux ponts et les routes 161, 204, 214 et 263, fait-on valoir.
Des citoyens avaient suggéré de placer la nouvelle caserne dans le parc industriel, où le risque d'incendies majeurs y est plus élevé, ou le long de la voie de contournement routier, entre Tafisa et le 11e rang, où il serait plus facile de desservir les municipalités partenaires que sont Frontenac, Marston et Piopolis.
Pour financer le projet de caserne, outre les fonds du budget de Lac-Mégantic par une taxe spéciale prélevée chaque année sur tous les immeubles imposables du territoire, une demande de subvention gouvernementale a été effectuée. Les municipalités desservies par le service ont également été sollicitées.