L’Espace mémoire, sur le site même de l’ancien Musi-Café où ont péri une trentaine des 47 victimes il y a sept ans, sera inauguré lundi.
L’Espace mémoire, sur le site même de l’ancien Musi-Café où ont péri une trentaine des 47 victimes il y a sept ans, sera inauguré lundi.

Lac-Mégantic : un Espace mémoire sur le site de l’ancien Musi-Café

Le septième anniversaire de la tragédie de Lac-Mégantic sera marqué, lundi, par l’inauguration de l’Espace mémoire, sur le site même de l’ancien Musi-Café où ont péri une trentaine des 47 victimes le 6 juillet 2013.

Ce lieu de commémoration est très attendu dans la communauté et a été présenté comme un projet sensible du centre-ville. 

Une demi-douzaine de citoyens de toutes les sphères, rappelons-le, ont d’ailleurs participé aux discussions depuis pas moins de trois ans pour en définir le concept avec les architectes de l’Atelier Pierre Thibault.

«C’est avec le sentiment du devoir accompli et beaucoup d’émotions que nous allons inaugurer cet espace symbolique», a déclaré la mairesse Julie Morin par voie de communiqué mardi. 

«C’était un grand défi d’arriver à traduire et à respecter l’âme du lieu, de permettre aux citoyens de se réapproprier cette parcelle de terrain devenue unique, lieu qui portera dorénavant au recueillement, à la contemplation et aux rencontres», ajoute-t-elle.

Cette inauguration aura lieu sur le site de la rue Frontenac dès 11 h le lundi 6 juillet. Compte tenu de l’impossibilité de tenir des rassemblements importants, l’inauguration sera diffusée sur Facebook Live en présence du comité, de quelques élus et partenaires, ainsi que des architectes qui présenteront leur concept inspirant, précise la Ville de Lac-Mégantic.

Les citoyens et les visiteurs sont invités à venir découvrir l’Espace mémoire au moment qui leur convient, dans les heures, jours ou semaines qui suivent, ajoute-t-on.

L’inauguration sera suivie, lundi midi, par une envolée de cloches en hommage aux victimes, comme la paroisse le fait depuis six ans.

Pas de train le 6 juillet

La Ville a également obtenu confirmation écrite de la part des représentants de la compagnie Canadien Pacifique à l’effet qu’aucun train ne circulera sur les rails de Lac-Mégantic le 6 juillet.

«Il s’agit d’une marque de respect minimale et nécessaire pour la population qui, sept ans après la tragédie, continue chaque jour de voir des trains passer au coeur de son centre-ville. La Ville souhaite que cette autorisation soit reconduite à perpétuité, même une fois que la voie de contournement ferroviaire sera construite, et que les rails du centre-ville seront démantelés», précise Mme Morin.

À lire samedi

Il y a 7 ans, la tragédie frappait Lac-Mégantic
L’état de la voie ferrée inquiète toujours autant