Steve Lussier, maire de Sherbrooke, Vicky May Ham, mairesse de Magog, Louis Villeneuve, maire de Bromont, Julie Morin, mairesse de Lac-Mégantic, Francis Dorion, directeur général adjoint de la MRC Brome-Missisquoi et Patrick Melchior, maire de Farnham, ont signé la nouvelle entente.
Steve Lussier, maire de Sherbrooke, Vicky May Ham, mairesse de Magog, Louis Villeneuve, maire de Bromont, Julie Morin, mairesse de Lac-Mégantic, Francis Dorion, directeur général adjoint de la MRC Brome-Missisquoi et Patrick Melchior, maire de Farnham, ont signé la nouvelle entente.

Lac-Mégantic : le piètre état des voies ferrées en inquiète plusieurs

Lac-Mégantic — En ce septième anniversaire de la tragédie de Lac-Mégantic, une entente a été signée par les organisations municipales de l’Alliance du corridor ferroviaire Estrie-Montérégie (ACFEM) par les villes de Lac-Mégantic, Sherbrooke, Magog, Farnham, Bromont et la municipalité régionale du Comté de Brome-Missisquoi.

« La tragédie de Lac-Mégantic n’est pas arrivée en vain. Les municipalités ont compris qu’il fallait s’occuper de la sécurité ferroviaire et de la cohabitation entre les communautés et le train. Oui au développement économique, mais jamais au détriment de la sécurité », exprime Julie Morin, mairesse de Lac-Mégantic. 

« De voir que l’ensemble des municipalités de l’Estrie et de la Montérégie ont compris ce message-là et qu’elles ont envie de s’unir pour améliorer le tout, c’est très symbolique », poursuit-elle. 

Grâce à cette entente, l’ACFEM peut solliciter l’appui financier et technique du ministère des Transports du Québec (MTQ) et confier la responsabilité de l’étude à la Ville de Sherbrooke. 

Julie Morin, mairesse de Lac-Mégantic, lors de la siganture l’entente intermunicipale.

Les municipalités peuvent également adresser des demandes officielles aux paliers de gouvernement provincial et fédéral, mais également à d’autres partenaires et organismes. 

« On sera désormais en mesure de travailler avec le MTQ pour réaliser une étude d’opportunité et effectuer l’analyse des rails pour voir où sont les enjeux, puis être en mesure d’élaborer un plan », soutient Mme Morin, optimiste face à la suite des choses. 

« Bien que la création de cette entente soit une nouvelle étape de franchie, beaucoup de travail reste à accomplir pour atteindre notre but commun », note Louis Villeneuve, maire de Bromont et président de l’ACFEM.