Lac-Mégantic veut rayonner avec sa participation au spectacle <em>Rallumer les étoiles</em> de la Chapelle du rang 1.
Lac-Mégantic veut rayonner avec sa participation au spectacle <em>Rallumer les étoiles</em> de la Chapelle du rang 1.

La Ville met 5000 $ pour faire rayonner Lac-Mégantic

Jacynthe Nadeau
Jacynthe Nadeau
La Tribune
SHERBROOKE — La Ville de Lac-Mégantic a accepté de contribuer 5000 $ dans l’événement Rallumer les étoiles de la Chapelle du rang 1, qui aura lieu en plein air le 15 août et qui fera l’objet d’une émission ultérieurement à Télé-Québec.

« Ce qui nous a motivés à vouloir nous associer à l’événement, c’est toute la morosité qu’il y a au Québec en ce moment. À Lac-Mégantic en plus, avec ce qui est arrivé en 2013, on est doublement impactés », commente le directeur général de la Ville Jean Marcoux. 

La dépense a néanmoins été autorisée au conseil municipal de juillet, même si le gouvernement du Québec n’a donné que mercredi dernier le feu vert aux festivals et événements de 250 personnes et moins de ce genre.

« On s’était associé même avant que ce type de regroupements soit permis parce qu’on avait demandé au promoteur de s’assurer d’avoir l’accord de la Santé publique en Estrie, de la Sûreté du Québec et de la Régie des permis d’alcool, ce qu’il avait obtenu », précise M. Marcoux.

« Avec toutes les règles de sécurité qu’il prend et les mesures de distanciation qu’il maintient malgré ce qui a été annoncé mercredi et qui vont beaucoup plus loin que ce que le gouvernement exige, il semble qu’on soit 150 personnes à accepter ces conditions-là pour aller voir ce spectacle. »

Dans les faits, les 150 billets pour l’événement, à 150 $ chacun, ont été vendus en trois jours à peine. 

Outre l’octroi de 5000 $, la Ville alloue du soutien technique habituel à l’événement, selon M. Marcoux, tel que du matériel de signalisation et des barrières de sécurité.

« Ça ne le dit pas clairement dans ce que le promoteur a annoncé jusqu’ici, mais l’événement vise aussi à amasser de l’argent pour couvrir les frais d’exploitation de la Chapelle du rang 1, qui ne sera pas ouverte cette année et qui est gérée par un organisme à but non lucratif. Ça fait aussi partie de nos motivations à la Ville de pouvoir contribuer à assurer la pérennité de cet OBNL. »

Même si l’événement a lieu dans un champ de propriété privée, il fera une place belle à la ville de Lac-Mégantic, laisse entrevoir M. Marcoux. 

« Ce ne sera pas un spectacle conventionnel qu’on va voir à 20 h et qui finit à 22 h, dit-il. Il y a tout un set-up qui se déroule durant la journée, le montage, le spectacle et l’après-spectacle avec le ciel étoilé. Ça implique même qu’on ferme des lumières de rue à certains endroits pour que les caméras soient satisfaites. C’est un concept original. »

« On a un budget pour faire rayonner Lac-Mégantic et faire parler de nous autrement, conclut Jean Marcoux. On trouvait que 5000 $ pour faire parler de nous à Télé-Québec, c’est l’aubaine de l’année! » 

Rappelons que Charlotte Cardin, Safia Nolin, Pomme, Clay and Friends et Quatuor Lunes sont les artistes invités le 15 août. 

Dans une publication Facebook mise en ligne mardi, les organisateurs insistent sur les mesures sanitaires qui seront prises, entre autres la désinfection des chaises, le port du masque jusqu’au moment où les spectateurs seront assis, la distance de plus de deux mètres entre chaque groupe de participants et des corridors de circulation à sens unique.

La Chapelle du rang 1 prend place dans une chapelle anglicane bâtie en 1891 qui est la propriété de Stéphane Lavallée et de ses trois fils, Jérôme, Félix et Hubert. M. Lavallée est également directeur général de la Coopérative nationale de l’information indépendante (CN2i) dont le journal La Tribune est membre.