Nathalie Dupuis, mairesse de Waterville.
Nathalie Dupuis, mairesse de Waterville.

La taxe foncière grimpe de 3,65 % à Waterville

Le budget municipal de la municipalité de Waterville présente une hausse du taux de la taxe foncière pour l’année 2020, passant à 0,008525 comparativement à 0,008225 en 2019.

Pour une résidence d’une valeur de 225 000 $, cela représente une hausse de 3,65 % de la taxe foncière. En ajoutant les taxes et tarifications pour les services en secteur urbain, le contribuable verra une augmentation globale, incluant les taxes et services, de 61,34 $ ce qui représente 2,29 % au final.

Pour une résidence de même valeur en secteur rural, cette hausse sera de 34,15 $, soit 1,57 % globalement. De plus, la fin d’un règlement d’emprunt permet de compenser l’impact des hausses des tarifs pour le traitement de l’eau potable et des eaux usées, annonce la municipalité dans un communiqué de presse.

Le conseil municipal de Waterville a déposé lundi soir un budget 2020 équilibré au montant de 3 267 567 $. Mis à part les revenus réguliers de taxation, l’augmentation des revenus est attribuable à l’obtention d’une importante subvention qui permettra la réalisation d’un sentier pédestre le long de la rivière Coaticook.

Hausse globale de 2,29 %

Au final, ce budget présente une hausse globale, taxes et service de 2,29 % pour une propriété d’une valeur de 225 000 $.

« Nous avons travaillé ce budget de manière à conserver un niveau de taxation acceptable cela sans pour autant faire une pause de nos obligations en termes de maintien de nos infrastructures et notre capacité de développement », commente la mairesse Nathalie Dupuis.

« Si les gens sont de plus en plus soucieux de la qualité de leur milieu de vie, ils le sont tout autant pour ce qui leur en coûte pour y vivre. Nous croyons que ce budget répond bien à ces deux préoccupations. »

La municipalité a procédé récemment à l’achat d’un camion pour des collectes des matières résiduelles et compostables. On souhaite ainsi que le travail se fasse « à l’interne » par des employés de la voirie pour éviter une hausse des dépenses reliées au transport et ne pas affecter le compte de taxes des citoyens, souligne-t-on.

« L’explosion des coûts de transport nous a forcés à revoir rapidement cette responsabilité de manière à pouvoir maintenir un service de qualité et a un prix compétitif pour nos citoyens », déclare Mme Dupuis.

« Nous abordons donc ces collectes comme un projet pilote qui nous permet d’optimiser les compétences de nos équipes internes et de bien évaluer l’impact financier à plus moyen terme de ce projet. »