Benoît Pelletier a profité de l’ouverture de la station Mont Orford, vendredi, pour faire l’essai de ses nouveaux skis. On l’aperçoit en compagnie de sa fille, Léa, ainsi que d’une amie de cette dernière, Gabrielle Croft, complètement à gauche sur la photo.

La station Mont Orford ouvre ses pentes

Des gens attendaient au bas du télésiège desservant le versant nord du mont Giroux quand celui-ci a commencé à accueillir la clientèle à son bord vendredi matin tôt. Une seule piste de ski était accessible à la station Mont Orford vendredi, mais l’engouement était néanmoins palpable chez les skieurs.

«J’avais très hâte de skier, a lancé Jean-Marc Coupry, un skieur qui détient un abonnement de saison à la station Mont Orford. J’étais là dès l’ouverture du remonte-pente ce matin (vendredi).»

M. Coupry est reparti satisfait du centre de glisse environ une heure et demie après être arrivé sur place. «Comme je m’y attendais, les conditions étaient belles sur la piste», a-t-il fait valoir.

Il paraissait d’ailleurs optimiste en ce qui concerne la saison de ski 2017-2018. «On nous annonce des températures très froides durant les prochains jours. Ce sera parfait pour fabriquer de la neige artificielle et faire en sorte qu’on ait un beau début d’hiver sur les pistes.»

Un autre skieur, Benoît Pelletier, n’aurait vraisemblablement pas voulu rater la première journée de la saison hivernale à la station Mont Orford. «J’ai des nouveaux skis et je voulais les essayer. Je sais qu’une seule piste est ouverte, mais ce n’est pas grave. Au moins, on prend de l’air», a-t-il déclaré.

Sa fille, Léa Pelletier, avouait toutefois avoir eu de la difficulté à se lever, vendredi matin, pour accompagner son père. Elle assurait néanmoins «aimer beaucoup le ski».

Invitée au dernier moment à se joindre au duo père-fille, la jeune Gabrielle Croft était visiblement fort heureuse d’être à la station Mont Orford. «Je dormais quand ils m’ont appelée pour me proposer de venir skier avec eux. Je me suis dépêchée à me préparer. On est des vrais amateurs de ski», a-t-elle raconté.

Aussi présent au Mont Orford vendredi, Pierre Beaulieu espère que d’importantes quantités de neige tomberont cet hiver. «J’avoue que je suis optimiste. On serait dû pour un bel hiver bien enneigé. C’est sûr que les systèmes d’enneigement des montagnes sont très utiles, mais c’est toujours plus plaisant de glisser sur une surface naturelle», a-t-il souligné.

Encourageant

Directrice des ventes et du marketing à la station Mont Orford, Mélanie Morier a quant à elle révélé que les ventes d’abonnements de saison et de produits de fidélisation de toutes sortes ont fort bien fonctionné, au cours des derniers mois, pour l’organisation qui l’emploie.

«À chaque hiver, notre objectif est d’ouvrir le plus tôt possible parce qu’on a des abonnés, a-t-elle par ailleurs noté. Mais c’est évident que ça prend suffisamment de froid pour qu’on puisse fabriquer de la neige. Notre ouverture, cette année, n’est ni hâtive ni tardive. On est dans la moyenne, je dirais.»

Notons que les stations Mont Sutton et Owl’s Head amorceront leur saison ce samedi. Le nombre de pistes accessibles aux deux endroits sera évidemment restreint.