La salle multimédia de l’ASTROLab, au parc national du Mont-Mégantic, fait actuellement l’objet d’importants travaux de rénovation. Les coûts s’élèveront à terme à un million de dollars.

La salle multimédia de l'ASTROLab rénovée pour 1 M$

LAC-MÉGANTIC — La salle multimédia de l’ASTROLab, au parc national du Mont-Mégantic, fait actuellement l’objet d’importants travaux de rénovation. Les coûts s’élèveront à terme à un million de dollars.

« Nous avions déjà effectué des rehaussements de nos salles d’expositions, durant les années passées. Il ne s’agit pas de rénovations de fond en comble de l’ASTROLab, mais seulement de la salle multimédia », a spécifié Nathaël Bergeron, directrice générale du parc national du Mont-Mégantic.

« Nous allons changer les bancs, comme au Théâtre Granada », s’est permis de blaguer la directrice. « Les rénovations incluent également les panneaux acoustiques tous les systèmes électroniques, la sonorisation, l’équipement audio-visuel, où nous allons passer du système HD au 4K, dont la qualité de l’image est tellement plus nette, plus belle, où on verra la différence. »

Mme Bergeron était également très fière d’annoncer qu’un nouveau film est actuellement en phase de réalisation, « dans la technologie 4K, pour faire honneur à nos nouveaux équipements, en vulgarisation scientifique, qui montrera comment l’univers s’organise. Notre film Rythmes Cosmiques avait déjà 14 ans, on sentait le besoin de projeter autre chose à court terme. »

« Un million, ça fait du bien! On se sent privilégiés pour contribuer à émerveiller les gens et faire de la vulgarisation scientifique. Nous bénéficions d’une subvention du ministère de la Culture et des Communications du Québec, puis d’une contribution de la SÉPAQ, évidemment. Nos partenaires nous permettent de renouveler nos activités. »

Les rénovations seront complétées pour l’inauguration de la nouvelle salle, le 9 février prochain, mais le nouveau film ne sera prêt que l’été prochain.

« En attendant, nous aurons des soirées aux flambeaux et des soirées d’astronomie, mais sans le nouveau film. Comme Rythmes Cosmiques s’est révélé assez spectaculaire, très réussi, et portant un message universel, cela nous met beaucoup de pression pour le nouveau film. En 14 ans, il aurait eu besoin de quelques mises à jour, car la science avance toujours… Nous avons travaillé très fort, en faisant preuve de créativité et d’un travail très rigoureux, pour notre nouveau film. Il générera beaucoup d’émotions, comme Rythmes Cosmiques », a promis Mme Bergeron.

À propos de l’année 2019, elle a confirmé que le 50e anniversaire de la présence de l’homme sur la lune constituera le thème principal, « en tant qu’un accomplissement extraordinaire de l’intelligence humaine... Mais le contenu en détails de la programmation n’est pas encore terminé d’élaborer », a-t-elle conclu.