La saison de motoneige est en retard dans la région

MONTRÉAL - Après un début de saison hâtif, avec des accumulations de neige intéressantes en novembre, notamment dans la région de Lanaudière, les motoneigistes doivent maintenant prendre leur mal en patience dans plusieurs régions du Québec.

La Fédération des clubs de motoneigistes du Québec (FCMQ) estime qu'à peine un peu plus de la moitié des 33 000 km de ses sentiers sont ouverts en raison de chutes de pluie et de verglas. Ces cocktails météo ont annulé le travail de surfaçage qui avait déjà été amorcé.

Marilou Perreault, responsable des relations médias à la FCMQ, rappelle que de 70 à 80 pour cent du réseau était ouvert durant la période des fêtes précédente.

Cela s'explique en partie par le fait que l'Estrie et la Montérégie n'ont toujours à peu près pas de neige. À cela s'ajoute le fait que l'Outaouais commence à peine à bénéficier de sentiers praticables.

Même si les conditions des pistes ne sont «pas extraordinaires», Mme Perreault demeure optimiste pour le reste de la saison. L'employée de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec soutient que les prévisions à long terme de températures sous le seuil de congélation laissent croire que la situation pourrait s'améliorer grandement au cours des prochaines semaines.

Marilou Perreault estime qu'il n'est pas trop tard pour rattraper l'achalandage perdu. Elle compte notamment sur les journées portes ouvertes de l'organisation qui auront lieu les 19 et 20 janvier pour reprendre le temps perdu. Cet événement donne un accès gratuit aux sentiers fédérés partout au Québec.

La Presse canadienne