Denise Poulin-Marcotte

La retraite pour Denise Poulin-Marcotte après 23 ans au conseil

L'heure de la retraite a sonné pour Denise Poulin-Marcotte. Après 23 années passées au sein du conseil de ville de Magog, cette conseillère municipale ne tentera pas d'être réélue à nouveau l'automne prochain.
«Au début du printemps, j'avais avoué que je voulais solliciter un nouveau mandat, mais j'étais devenue indécise par rapport à cette idée depuis quelques semaines. J'aurai 75 ans en septembre prochain et je vous annonce que, au terme d'une réflexion approfondie, j'ai pris la difficile mais sage décision de me retirer de la vie politique», a expliqué Mme Poulin-Marcotte.
La conseillère municipale affirme qu'elle tirera sa révérence «avec le sentiment du devoir accompli et la fierté d'avoir été fidèle» à elle-même et à ses valeurs dans ses décisions ainsi que ses prises de décisions.
«Et, surtout, j'ai été intègre dans ma conduite», assure-t-elle.
Sans préciser à quels événements elle faisait précisément référence, Denise Poulin-Marcotte a ajouté que sa carrière en politique a été ponctuée de «hauts de bas. Mais c'est la vie.»
En effectuant l'annonce de son départ lors de la dernière assemblée du conseil municipal, Mme Poulin Marcotte a également remercié les électeurs de son district pour leur appui pendant les 23 dernières années.
Première femme à être devenue membre du conseil municipal à Magog, Denise Poulin-Marcotte «connaissait bien l'historique des dossiers», souligne la mairesse Vicki-May Hamm. «C'était aussi une femme très disponible et dévouée», ajoute celle qui a battu le frère de la future retraitée, Marc Poulin, en 2009.
La conseillère municipale terminera son mandat actuel avant de dire définitivement au revoir à la politique. Son départ fait en sorte que Jérémy Parent est présentement le seul candidat en lice pour le siège numéro deux en vue des prochaines élections à Magog.