La Résidence Sawyerville perd sa certification

SHERBROOKE — Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS a plongé dans l’incertitude, lundi, quelque 23 bénéficiaires de la résidence privée Sawyerville, située à Cookshire-Eaton.

Le CIUSSS a annoncé en fin de journée la révocation de la certification de résidence privée pour aînés (RPA) de l’établissement à la lumière « d’un processus d’inspection rigoureux » mené depuis juillet dernier.

« Les exploitants ont été informés plus tôt aujourd’hui que la fin des activités de cette RPA aura lieu le 28 novembre à 12 h », a précisé le CIUSSS par voie de communiqué.

« Malgré l’accompagnement des exploitants et plusieurs rencontres avec l’équipe de certification (...), des critères sociosanitaires en lien avec la sécurité des résidents sont toujours jugés non conformes », ajoute le CIUSSS.

La nouvelle a évidemment secoué les résidents puisqu’ils n’avaient pas été mis au courant de ces démarches avant l’annonce
officielle de lundi.

Ils ignoraient aussi, lundi, si l’établissement deviendra une maison de chambre ou s’ils devront se trouver un nouveau logis d’ici le 28 novembre, dans neuf jours.

« C’est inconcevable qu’on demande à ces résidents, qui ont 65 ans et plus et qui souffrent de différentes maladies mentales ou physiques, de déménager dans un délai de neuf jours. En plus d’être inquiets, ils ne savent pas à qui s’adresser pour trouver une nouvelle résidence. C’est très ordinaire de leur faire cela à un mois de Noël, les conditions étaient pourtant adéquates », a déploré en entrevue avec La Tribune la sœur d’une résidente qui souffre de schizophrénie.

Située dans le secteur Sawyerville de Cookshire-Eaton, la résidence est la seule du genre au village. Sa fermeture forcerait le déracinement de personnes qui y ont passé leur vie, ce qui serait potentiellement fatal pour certains résidents, estime-t-elle.

« Les gens qui sont là ont vécu au village toute leur vie, c’est tout ce qu’ils connaissent et ils ne veulent pas déménager, surtout pas en ville », dit-elle. « Ce n’est pas facile pour eux de changer de milieu à cet âge-là. Ça leur cause beaucoup d’insécurité, on espère qu’ils ne seront pas déracinés de leur village pour une histoire de certification. À leur âge, ça peut leur causer des problèmes sérieux. »

Informations au compte-goutte

La décision de révoquer la certification de résidence privée pour aînés a été prise à la suite d’une visite d’inspection faite au mois de juillet dernier, précise le CIUSSS. La conseillère en communication Geneviève Lemay ne pouvait pas commenter lundi la nature des infractions reprochées à la Résidence Sawyerville.

« L’exploitant va perdre sa certification à la suite d’une violation des critères sociosanitaires en lien avec la sécurité des résidents, qui sont toujours jugés non conformes. Reste à voir s’il voudra convertir sa résidence en maison de chambre pour héberger certains résidents qui souhaitent rester », a-t-elle précisé.

La directrice adjointe du Programme de soutien à l’autonomie des personnes âgées, Sylvie Quenneville, assure pour sa part que le personnel du CIUSSS de l’Estrie-CHUS va épauler les résidents dans cette transition.

« Dans le cas où les intentions des propriétaires de la Résidence Sawyerville seraient de convertir cette dernière en maison de chambres, la décision de demeurer dans cette résidence doit être prise de façon libre et éclairée par les résidents et leur famille », précise-t-on.

« Notre mandat est d’accompagner les personnes à prendre la meilleure décision pour leur santé et leur bien-être. Nous sommes très sensibles à l’impact qu’une telle nouvelle peut avoir et l’inquiétude que cela peut susciter chez les personnes et les familles. Soyez assurés que nos équipes sont présentes pour offrir leur soutien », a déclaré Mme Quenneville par voie de communiqué.