L’artiste Madeleine Audette laisse un legs de quelque 500 tableaux, dont plusieurs de grand format.

La peintre magogoise Madeleine Audette s’éteint à 92 ans

Femme attachante et artiste jusqu’au bout des doigts, la peintre Madeleine Audette s’est éteinte à l’âge de 92 ans après avoir connu divers ennuis de santé au cours des derniers mois.

Le décès de Madeleine Audette est survenu durant la nuit de vendredi à samedi. Jointe par La Tribune, sa fille, Hélène Audette, a avoué ressentir des sentiments partagés. « On ne voudrait pas vivre ce genre de chose, c’est évident. Elle laissera un immense vide dans ma vie. Mais, en même temps, elle était prête à partir parce qu’elle ne pouvait plus peindre et créer à la fin », a-t-elle admis.

Même si son travail a été applaudi par plusieurs, l’artiste de Magog n’a jamais vendu énormément d’œuvres. Sa famille aurait en sa possession quelque 500 œuvres de son cru, parmi lesquelles de nombreuses toiles grand format.

« On ne sait pas encore ce qu’on fera de ces œuvres, qui sont un legs artistique et patrimonial important, confesse Hélène Audette. On aimerait que certaines soient diffusées à différents endroits. On pense aussi procéder à la vente d’une partie de la collection afin de ramasser des sous pour peut-être créer une fondation et aider de jeunes artistes. C’est embryonnaire comme idée. »

Au printemps de 2017, la Maison des arts et de la culture de Brompton a consacré une exposition d’importance au travail de Madeleine Audette, laquelle a étudié à l’école du Musée des beaux-arts de Montréal. La directrice et commissaire du lieu culturel sherbrookois, Maude Charland-Lallier, affirme conserver un souvenir impérissable de la disparue.

« C’était une femme touchante, vive d’esprit et humble à la fois, affirme Mme Charland-Lallier. En plus, elle était anticonformiste, ce qui m’impressionnait beaucoup. J’ai été marquée par ma rencontre avec elle. »

Un documentaire sur la vie de Madeleine Audette a été réalisé par Jean-Benoit Baron avec la collaboration d’Yves Harnois et de Maude Charland-Lallier. Intitulé Madeleine Audette : s’inventer la vie qu’on veut, ce documentaire est en ligne sur YouTube.

Les funérailles de Mme Audette auront lieu samedi à Magog.