Les conditions de la météo ont causé certains désagréments sur les routes de l’Estrie, mercredi.

La neige cause plusieurs sorties de route

Si l’Estrie a été relativement épargnée par la tempête survenue mardi ailleurs au Québec, les conditions de la météo mercredi ont causé certains désagréments sur les routes.

La Sûreté du Québec (SQ) signale des pertes de contrôle sur le réseau routier de la région. Des sorties de route ont eu lieu sur l’autoroute 10 dans les secteurs d’Eastman et de Sherbrooke.

Lire aussi: «On ne peut pas la manger la neige»

Jusqu'à 25 centimètres tombés sur la région

Les automobilistes appelés à la prudence

Mauvais temps: sorties de route et accrochages

« Il y a présence de glace ainsi que des accumulations de neige sur la chaussée, combinée à une visibilité réduite à certains endroits en raison de vents qui causent de la poudrerie », explique Aurélie Guindon, porte-parole de la SQ en Estrie.

« Bien qu’aucun conducteur impliqué n’ait subi de blessure grave, il est pertinent de rappeler aux automobilistes d’être prudents lors de leurs déplacements en raison des conditions météorologiques actuelles. »

Mme Guindon ajoute que les sorties de route sont souvent causées par une vitesse inadaptée aux conditions climatiques et routières. « Ce ne sont donc pas les conditions climatiques qui sont responsables des collisions, mais bien le fait que les conducteurs n’adaptent pas adéquatement leur vitesse en fonction de ces conditions », dit-elle.

Environnement Canada prévoyait de 15 à 20 cm de neige au cours de la nuit de mardi à mercredi, suivi de vents pouvant atteindre les 50 km/h.

Mardi, contrairement au reste du Québec, l’Estrie n’a pas connu d’importantes précipitations de neige.

Chaussées enneigées et glissantes

Selon le ministère des Transports du Québec (MTQ), différentes routes présentaient des chaussées enneigées et glissantes, ainsi qu’une visibilité réduite en raison des vents mercredi. C’était le cas de la route 112 entre Sherbrooke et East Angus, de la route 147, de Lennoxville à Coaticook, et la route 141 à Ayer’s Cliff. La route 161, dans le secteur de Lac-Mégantic, n’offrait rien de bien invitant.

« Nous demandons aux gens de planifier leurs déplacements en visitant le site web Québec 511 sur l’état du réseau routier », mentionne Dominique Gosselin, conseillère en communication au MTQ. « C’est la première vraie conduite en condition hivernale de la saison froide. »

« On sait que les pneus d’hiver sont obligatoires à partir du 15 décembre, mais il serait bon de les faire poser avant. »

Les équipes du MTQ et les entreprises de déneigement engagées suivent l’évolution des modèles météo en continu pour planifier les opérations sur le réseau routier estrien. Le MTQ a déployé 130 camions sillonnant 2800 kilomètres de route en Estrie.

Code de la sécurité routière

À la SQ, on mentionne que l’article 330 du Code de la sécurité routière (CSR) oblige l’usager de la route à adapter sa vitesse aux conditions climatiques et routières même s’il respecte la limite indiquée sur le panneau routier. De plus, le conducteur doit réduire sa vitesse lorsque les conditions de visibilité sont rendues insuffisantes à cause de l’obscurité, du brouillard, de la pluie ou de précipitations ou lorsque la chaussée est glissante ou pas entièrement dégagée.

En vertu de l’article 335 du CSR, un véhicule qui en suit un autre doit le faire à une distance prudente et raisonnable en tenant compte de la vitesse, de la densité de la circulation, des conditions atmosphériques et de l’état de la chaussée, ajoute Mme Guindon.

Les usagers doivent aussi déneiger leur véhicule et s’assurer que le pare-brise, les vitres, les phares, les feux de changement de direction et la plaque d’immatriculation sont libres de glace et de neige. Ne pas respecter ces règles de sécurité augmente les risques de collision, constitue un danger pour le conducteur, mais également pour tous les autres usagers sur la route.