La disparition de l'organisme Transport des alentours et du Comité citoyen de Memphrémagog pour le transport collectif n'empêchera pas le développement de l'offre de services de transport collectif dans la région de Memphrémagog.

La MRC Memphrémagog assume son rôle en transport collectif

La disparition de l'organisme Transport des alentours et du Comité citoyen de Memphrémagog pour le transport collectif n'empêchera pas le développement de l'offre de services de transport collectif dans la région de Memphrémagog.
Directeur général de la MRC de Memphrémagog, Guy Jauron assure que son organisation ne restera pas les bras croisés dans le dossier du transport. « On veut développer les services offerts. Le transport est un élément-clé quand il est question d'habiter le territoire d'une région donnée », fait-il valoir.
Récemment, la MRC de Memphrémagog a décidé de rapatrier les compétences qu'elle avait déléguées à Transport des alentours. Elle a depuis embauché les ressources qui travaillaient pour l'organisme, ce qui lui permet d'assumer pleinement son nouveau rôle.
Si les ex-employés de Transport des alentours ont maintenant un nouvel employeur, il importe de noter que l'ancienne directrice de l'organisme n'entend pas rester associée à la MRC durant une longue période. On a l'intention de lui trouver un remplaçant capable de conseiller la MRC en matière de transport.
Guy Jauron révèle que son organisation sondera bientôt la population afin de mieux cerner les besoins des habitants de la MRC de Memphrémagog. « C'est important de connaître les besoins puisque c'est là-dessus qu'on basera notre offre », remarque-t-il.
Il note que deux comités apporteront leur support à la MRC au cours des années à venir. Il s'agit de la Table de concertation de transport adapté ainsi que le comité transport relevant de la Table de développement social de Memphrémagog.
Pour stopper les critiques?
Par ailleurs, le préfet de la MRC de Memphrémagog, Jacques Demers, affirme que la décision de rapatrier les compétences qui avaient été déléguées à Transport des alentours n'est pas liée au travail que faisait le défunt Comité pour le transport collectif, dont les critiques et les actions ont parfois déplu à des élus locaux.
« On avait de l'espace pour de nouvelles ressources dans nos bureaux à cause du départ des gens du domaine des technologies de l'information. En plus, on avait de toute façon à gérer des questions reliées au transport à l'occasion. Et puis c'était nous qui étions responsables du financement. Dans ce contexte, ce n'était pas une mauvaise idée de rapatrier les compétences », explique M. Demers.
Le Comité citoyen Memphrémagog pour le transport collectif a annoncé lundi qu'il mettait fin à ses activités non sans rappeler qu'il aurait ardemment souhaité la mise en place d'un service de taxibus dans la région de Magog, une demande restée lettre morte.