Une légère baisse globale du nombre d’entrées est à prévoir en raison de l’annulation de plusieurs courses vendredi.
Une légère baisse globale du nombre d’entrées est à prévoir en raison de l’annulation de plusieurs courses vendredi.

La météo se fait pardonner

Simon Roberge, Initiative de journalisme local
Simon Roberge, Initiative de journalisme local
La Tribune
La 38e édition du Grand Prix Ski-Doo de Valcourt a bien mal commencé vendredi lorsque plusieurs courses ont été annulées en raison de l’importante chute de neige. Ça aurait pu mettre la table à une fin de semaine désastreuse pour l’événement, mais il en a été autrement puisque la météo s’est améliorée d’heure en heure pour culminer avec une superbe journée dimanche.

D’ailleurs, contrairement aux années antérieures, l’achalandage du dimanche a surpassé celui du samedi. Une légère baisse globale du nombre d’entrées est toutefois à prévoir.

« Si on avait une journée à perdre, on aimait mieux que ce soit le vendredi, explique Martin Simard, président de l’événement. On n’a pas encore les chiffres officiels de la fin de semaine, mais habituellement notre moyenne de spectateurs se situe au-dessus de 30 000 visiteurs. «

Quelques blessés sont à signalés chez les coureurs, mais il n’y a eu aucun accident grave durant la fin de semaine.

« Ça bien été, on a eu quelques incidents comme chaque année, admet M. Simard. C’est une compétition et c’est un circuit de course. On a eu quelques blessés, mais notre équipe intervient le plus rapidement possible. On avait doublé l’épaisseur de notre mur de protection, car la vitesse de pointe est au-dessus de 160 km/h dans la ligne droite. On avait pris des précautions. »

M. Simard confirme aussi que le comité organisateur pense déjà à une façon de souligner en grand le 40e anniversaire du Grand Prix en 2022. Entretemps, la 39e édition aura lieu du 12 au 14 février 2021.

Pour la première fois, le Grand Prix Ski-Doo de Valcourt mettait en vitrine, samedi, la très jeune relève de 4 à 10 ans.

Le Grand Prix couronne sa jeune relève

Pour la première fois, le Grand Prix Ski-Doo de Valcourt mettait en vitrine, samedi, la très jeune relève de 4 à 10 ans en présentant des courses amicales sur une piste de snocross junior spécialement aménagée pour eux.

Les athlètes des classes relèves (120cc, 200cc et transition) ont bravé le froid et ils ont offert un bon spectacle aux parents et amis qui se sont déplacés pour les voir.

« La piste de snocross junior a été un succès, se réjouit la directrice générale du GPSV, Véronique Lizotte. Les jeunes athlètes ont eu beaucoup de plaisir malgré le froid. La remise de prix et les podiums ont ajouté une plus-value à leur expérience. »

« On a remis une plaque et un petit drapeau à tous les jeunes inscrits, indique Martin Simard. On en avait une soixantaine. On prépare la relève. J’aurais aimé ça faire ça quand j’étais jeune. »

Dans la classe modifiée 120cc, Charlie Buteau a été couronnée grande championne de la finale pendant que Karl Hénault est monté pour sa part sur la plus haute marche du podium dans la classe 120cc stock. Kingston Gadoury a montré tout son savoir-faire dans la catégorie 200cc. Il a été le premier à franchir le drapeau à damier en grande finale.

Chez les plus vieux, en transition 9-10 ans, Marek Vallée a filé à toute allure pour s’emparer de la première place en grande finale. Dans la catégorie transition 7-8 ans, Léa Rodrigue a eu le dessus sur ses adversaires en se donnant une bonne longueur d’avance pour ainsi remporter les grands honneurs.

Soulignons également la présence du jeune Vincent Gilbert (120cc stock), âgé de deux ans seulement.

« L’expérience a été très agréable, ajoute Mme Lizotte. On est bien heureux d’avoir innové cette année avec ce nouveau volet de courses. Les gens ont pu voir les jeunes athlètes de demain qui, un jour, pourraient bien faire le saut chez les professionnels. »